Le commandant sortant de la base fait ses adieux à Esquimalt

Nouvelles de la Marine / Le 10 juillet 2019

 Par l’enseigne de vaisseau de 1re classe M.X. Déry

Du siège à la Chambre de commerce à la tenue de Défense sur le quai, après deux ans de liens avec la communauté locale et à titre de « 14e maire » du Grand Victoria, le capitaine de vaisseau (Capv) Jason Boyd fait ses adieux à son rôle de commandant de la Base des Forces canadiennes (BFC) Esquimalt en Colombie-Britannique.

« Ces deux dernières années furent une expérience d’apprentissage, a déclaré le Capv Boyd. En tant que pilote de navire, tout ce qui se passe sur la base était nouveau pour moi, mais j’ai eu la chance d’hériter d’une base qui était en bon état. »

Avec environ 6 500 employés, la BFC Esquimalt est le troisième employeur en importance dans le Grand Victoria et s’apparente à une ville autonome avec ses propres services d’incendie et de police, son bureau de poste, ses domiciles et ses services d’alimentation.

« Il y a un tel éventail de dirigeants militaires et civils au sein de la base et je ne les connais pas encore tous », a déclaré le Capv Boyd.

Bien qu’il ait géré un effectif beaucoup plus nombreux et diversifié qu’à bord d’un navire de guerre, il s’est efforcé de maintenir son style de leadership.

« Passer de la première ligne au soutien opérationnel a été un changement, mais j’ai essayé de ne pas changer mon approche, peu importe qu’il s’agisse de relations avec deux personnes ou 2 000, a expliqué le Capv Boyd. Traiter les gens avec respect et leur donner une voix. Nous avons tous un rôle à jouer. »

À l’extérieur des rambardes, le Capv Boyd a rencontré les maires des 13 municipalités du Grand Victoria afin d’établir des liens avec la collectivité et d’éliminer certains des obstacles causés par la présence d’une base protégée.

« Pour moi, il s’agissait de démystifier ce que nous faisons ici pour la communauté, a déclaré le Capv Boyd. Les gens passent sur le chemin Admirals et c’est l’un des seuls points de vue publics qu’ils ont de la base. Ce qui n’est pas évident pour le public, c’est que nous sommes leurs voisins, nous sommes leurs entraîneurs de hockey, nous sommes leurs dirigeants des scouts castors, et nous faisons partie de la collectivité. »

Quand c’était possible, il a amené la communauté à la base et quand ce n’était pas possible, il a amené la base à la collectivité. Défense sur le quai l’an dernier a amené la BFC Esquimalt à Ogden Point pour présenter les Forces armées canadiennes à environ 7 000 participants.

Un point saillant a toutefois été pour le Capv Boyd lorsque son amour du hockey et sa carrière navale se sont unis dans le cadre de la Tournée Hockey d’ici de Rogers à la BFC Esquimalt.

« C’est assez difficile de trouver mieux que cela, a-t-il déclaré en souriant. Être à la télé avec Don Cherry, Ron MacLean et Tara Slone dans le cadre de la Tournée Hockey d’ici de Rogers – ce fut une expérience unique. »

Quelques semaines avant son départ, le Capv Boyd a continué de faire pression pour établir de nouveaux liens au sein de la collectivité en rencontrant la Pacific Whale Watching Association pour présenter l’idée d’amener des observateurs de baleines dans le port d’Esquimalt pour mettre en vedette la Marine.

« Leur clientèle vient du monde entier et c’est une façon de lui montrer la flotte canadienne du Pacifique. »

Même s’il quitte son poste de commandant de la base, ce n’est pas un adieu à la MRC ni même à la côte Ouest.

« Je ne savais même pas que cette option était possible », a déclaré le Capv Boyd au sujet de son futur commandement du Groupe du personnel et de l’instruction de la Marine, une organisation qui connaît des changements importants.

« Faire partie d’une organisation qui aura une incidence durable sur la MRC et permettre à ma fille de terminer ses études secondaires sur cette côte – il s’agit d’une situation avantageuse pour tous. »

Au Capv Sam Sader, le nouveau commandant de la base, il suggère de faire connaissance avec les gens et la communauté avant de décider des priorités pour l’avenir.

« Il faut faire le point, a déclaré le Capv Boyd. L’ordre du jour s’établira par lui-même une fois que vous aurez rencontré les gens. »