La MRC participe à OBANGAME EXPRESS 2018

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 12 avril 2018

Deux navires de guerre de la Marine royale canadienne (MRC) patrouillent dans des eaux calmes dans le golfe de Guinée. Un appel est lancé : « Équipages des embarcations et personnel chargé de la mise à l’eau, parés à lancer l’embarcation! »

C’est avec ce signal que l’exercice OBANGAME EXPRESS de cette année vient de commencer et que les Navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Kingston et Summerside se préparent à recevoir l’équipe d’arraisonnement d’une marine partenaire d’Afrique de l’Ouest. Une embarcation pneumatique à coque rigide est lancée par mesure de prévention.

Un navire apparait au loin et interpelle le navire de guerre de la MRC. « Ici la Marine guinéenne, quelle est la raison de votre présence ici? »

Après plusieurs appels laissés sans réponse par la MRC, la Marine guinéenne décide de procéder à un arraisonnement.

Tandis que la Marine guinéenne procède au lancement de son embarcation d’arraisonnement, les membres d’équipage du NCSM Summerside, devant jouer le rôle de pirates, de trafiquants de drogue et autres pêcheurs illégaux habillés en civil, se préparent à l’arraisonnement et jouent leur rôle. L’officier des opérations se tient à proximité pour surveiller et s’assurer que le scénario se déroule correctement tandis que l’équipe d’arraisonnement applique les tactiques et les procédures d’arraisonnement à bord du navire.

C’est OBANGAME EXPRESS.

Dirigé par le commandement des forces navales américaines en Afrique, l’exercice vise à améliorer la coopération entre les pays participants et à renforcer les opérations d’interdiction maritime afin d’accroître la sûreté et la sécurité maritimes dans le golfe de Guinée.

Du 22 au 27 mars 2018, les NCSM Kingston et Summerside ont participé à des exercices de lutte contre la piraterie, contre les stupéfiants et contre la pêche illégale avec les marines de la Côte d’Ivoire, du Togo, du Ghana, de la Guinée, de la Sierra Leone et du Libéria. Des évaluateurs de pays tels que les Pays-Bas, la Belgique et le Canada ont surveillé et encadré les équipes d’arraisonnement ouest-africaines.

« OBANGAME EXPRESS offre une excellente occasion à des marines partageant les mêmes idées de travailler ensemble pour accroître l’interopérabilité et la sécurité maritime dans le golfe de Guinée », explique le capitaine de corvette Matt Woodburn, commandant du NCSM Kingston et de la force opérationnelle de l’opération Projection 18-03. « Le fait de participer nous aide à mieux connaître et comprendre les conditions opérationnelles dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du golfe de Guinée, zone dans laquelle la MRC s’efforcera d’opérer en poursuivant les relations et sur les fondements établis à ce jour. »

Le Groupe des opérations tactiques maritimes (GOTM) de la MRC, une capacité spécialisée d’arraisonnement naval, a également participé à OBANGAME EXPRESS en menant un engagement de renforcement des capacités combiné Canada-Côte d’Ivoire-Libéria afin de développer ses relations professionnelles. Le GOTM a assuré le mentorat au niveau tactique et opérationnel, partageant des tactiques, techniques et procédures de bas niveau, en plus d’agir à titre d’évaluateurs en matière d’arraisonnement, de fouille et de saisie.

En plus des ressources navales déployées en mer, une équipe de mentorat du Centre des opérations maritimes (COM) canadien a participé à OBANGAME EXPRESS depuis la terre ferme. Des agents de liaison canadiens ont travaillé au sein des COM au Gabon, au Ghana, au Libéria et en Sierra Leone pour encadrer et tester les capacités des pays participants en matière d’échange d’information et d’amélioration de la coopération – des éléments essentiels au succès de tout COM.

Interagir avec les marines d’Afrique occidentale est encore très récent pour la MRC. « C’était la première fois que je participais à des opérations avec des pays d’Afrique de l’Ouest », déclare le sous-lieutenant Steven Gallant, officier de quart du NCSM Summerside. « Travailler avec les équipes d’arraisonnement ouest-africaines a été une expérience révélatrice, car leurs méthodes et procédures diffèrent grandement de la nôtre. Comme leurs marines se développent encore, il est clair que des exercices tels qu’OBANGAME EXPRESS enrichissent énormément leur entraînement. »

L’année dernière, le capitaine de corvette Emily Lambert a été déployée au COM en Sierra Leone pendant OBANGAME EXPRESS 2017. Devenue maintenant commandant du NCSM Summerside, elle a rencontré lors de l’exercice d’arraisonnement mené sur son navire des membres de la Marine de la Sierra Leone qu’elle a connus au COM l’année précédente.

« Je me sens très chanceuse d’avoir eu l’opportunité de participer à OBANGAME EXPRESS deux années de suite, explique-t-elle. Les amitiés que j’ai développées l’an dernier en Sierra Leone en tant que conseiller de la MRC au COM se sont renforcées cette année lorsque j’ai eu le plaisir de voir certains membres du COM de la Sierra Leone faisant partie de l’équipe d’arraisonnement qui est montée à bord du NCSM Summerside. Cela démontre que le développement des relations avec les marines partenaires qu’OBANGAME EXPRESS vise à améliorer fonctionne et j’espère participer à l’exercice de nouveau. »

Le NCSM Kingston et le NCSM Summerside ont été déployés en Afrique occidentale dans le cadre de l’Op Projection, un engagement stratégique avec les pays de la région pour soutenir le renforcement des capacités et développer les relations avec les marines partenaires. La MRC s’est engagée à mener trois à cinq autres années de déploiement dans la région afin de continuer d’établir des relations dans la région de l’Afrique de l’Ouest et de promouvoir la sécurité maritime dans le golfe de Guinée.