La Marine royale canadienne termine sa participation à RIMPAC 2020

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 1 septembre 2020

Un groupe opérationnel de la Marine royale canadienne (MRC), composé d’environ 500 personnes à bord des navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Regina et Winnipeg, a terminé avec succès l’exercice Rim of the Pacific (RIMPAC) 2020 le 31 août.

Cet exercice était un programme intensif de deux semaines qui comprenait une guerre anti-sous-marine multinationale, des opérations d’interdiction maritime et des exercices de tir réel. Les deux Cyclone et leurs équipages ont fourni un rendement exceptionnel tout au long de l’exercice, qui était la première occasion pour l’Aviation royale canadienne de déployer ces hélicoptères dans le cadre de cet exercice bisannuel.

Du 17 au 31 août, les marins et les aviateurs se sont entraînés aux côtés des marines de pays alliés et de pays partenaires de confiance de la région de l’Asie-Pacifique. Organisé tous les deux ans par le commandant de la flotte du Pacifique de la Marine américaine, l’exercice de cette année a été conçu comme une activité « en mer seulement » compte tenu des préoccupations concernant la COVID.

Au cours de l’exercice de cette année, la MRC a pris plusieurs mesures pour atténuer le risque pour l’équipe navale, tant dans les unités en mer que celles à terre. Ces mesures comprenaient des procédures accrues de nettoyage à bord des navires et l’hygiène personnelle pour les équipages de nos navires.

« Je suis très fier de la façon dont notre personnel naval a représenté les Forces armées canadiennes pendant la version modifiée de RIMPAC de cette année », a déclaré le vice-amiral Art McDonald, commandant de la MRC.

« La sécurité et la prospérité du Canada dépendent de plus en plus de nos relations dans la région de l’Asie-Pacifique. Notre participation de longue date à RIMPAC souligne notre engagement continu visant à collaborer avec des alliés et des partenaires de confiance pour favoriser la paix et la stabilité dans la région.

Le Canada participe à RIMPAC depuis que cet exercice a été créé et est l’un des trois seuls pays à avoir participé à chaque édition de l’exercice. Cette année, sa participation a permis de concilier l’obligation d’accomplir des tâches cruciales et de l’instruction pour la disponibilité opérationnelle élevée à l’appui des opérations prévues avec la nécessité de protéger la santé et la sécurité de notre personnel.

En tout, 22 navires de surface, un sous-marin, de nombreux aéronefs et environ 5 300 membres de personnel provenant des pays suivants ont participé à l’exercice : Australie, Brunéi, Canada, France, Japon, République de Corée, Nouvelle-Zélande, République des Philippines, Singapour et États-Unis.

« RIMPAC 2020 a été un grand succès », a déclaré le capitaine de vaisseau Scott Robinson, commandant du groupe opérationnel.

« Nous avons acquis une expérience d’entraînement inestimable, amélioré notre capacité de fonctionner dans un environnement de coalition, prouvé des capacités de combat clés et favorisé la confiance entre les alliés et les marines partenaires tout en assurant la santé et le bien-être de nos marins et de nos aviateurs. »

Maintenant que l’exercice est terminé, la prochaine phase du déploiement du NCSM Winnipeg sera la participation à l’opération PROJECTION Asie-Pacifique, qui démontre l’engagement continu du Canada envers la paix mondiale et montre comment la MRC est prête à défendre les intérêts du Canada dans la région.