La Marine royale canadienne organise un « marathon de programmation » avec Techstars Toronto

Nouvelles de la Marine / Le 14 février 2018

À l’heure où des universitaires, des scientifiques et des entrepreneurs continuent à pousser l’audace plus loin dans le domaine de la recherche et de la commercialisation des technologies associées à l’intelligence artificielle, la Marine royale canadienne (MRC) a organisé son tout premier « marathon de programmation », le 10 février 2018, en partenariat avec Techstars Toronto.

Animé par Sunil Sharma, directeur général de Techstars Toronto, organisme local créateur de programmes d’accélération d’entreprises, le « marathon de programmation » a attiré plus d’une douzaine d’entrepreneurs locaux, qui sont tous actifs dans le domaine de l’intelligence artificielle. Ancien agent du service extérieur canadien, M. Sharma a fait ses premiers apprentissages dans l’écosystème canadien des entreprises en démarrage en tant qu’associé directeur du groupe Extreme Venture Partners. Parmi les participants se trouvait aussi Mark McQueen, une capitaine de vaisseau honoraire de la MRC et président et directeur général de la société CIBC Innovation Banking.

En cette journée stimulante, le but était de réunir un groupe diversifié de personnes en vue d’aider la MRC à intégrer des applications pratiques de l’intelligence artificielle dans le travail quotidien de ses marins que ce soit en mer ou ici au pays.

Avec l’aide de Techstars Toronto, un « équipage » de bénévoles a été formé à partir d’un bassin d’universitaires, d’entrepreneurs, de scientifiques et d’étudiants de l’Ontario possédant une expertise ou un talent relativement aux diverses applications de l’intelligence artificielle. « L’équipage » comptait aussi des officiers de l’unité de la Réserve navale de la MRC, à Toronto, le NCSM York, ainsi que les principaux dirigeants de l’équipe de la technologie de l’information de la MRC d’Ottawa.

Les membres de la Réserve et de la Force régulière de la MRC ont apporté une contribution inestimable aux autres membres de « l’équipage » grâce aux expériences personnelles qu’ils ont vécues en mer lors des missions d’aide humanitaire, et de recherche et sauvetage menées par l’OTAN.

« Depuis plus d’un siècle, la MRC incarne sa devise « Toujours là, toujours prêts » dans un large éventail de situations touchant la défense et la sécurité, de l’aide humanitaire et l’intervention en cas de catastrophe, au pays et à l’étranger, aux conflits ayant une dimension régionale, voire mondiale », a déclaré le vice-amiral Ron Lloyd, commandant de la MRC. « Cependant, si nous voulons continuer à être l’instrument de puissance nationale le plus facile à déployer et le plus polyvalent, nous devons nous adapter à un environnement en constante évolution. Au moyen de ce « marathon de programmation », nous espérons exploiter une partie de l’énergie et de l’ingéniosité du secteur de l’intelligence artificielle, qui est en plein essor au Canada. Si nous réussissons à mener à bien cet effort, nos marins seront plus que jamais prêts à exécuter nos missions au nom du Canada, et nous aurons le plaisir d’aider les entrepreneurs canadiens à faire avancer leur entreprise. »

« L’équipage » devait trouver des applications pratiques de l’intelligence artificielle dans les quatre domaines distincts suivants qui intéressent la MRC :

  •          Administration/analyse de base de données
  •          Recrutement
  •          Instruction
  •          Guerre sous-marine à caractère défensif

« Qu’il s’agisse d’analyser les résultats du sonar en mer ou de répondre aux questions simples du personnel, la MRC a accès à toute une gamme de possibilités qui lui permettent de tirer profit des percées récentes réalisées en intelligence artificielle », a fait remarquer le commodore Casper Donovan, directeur général – Développement des forces de la Marine.

« Les participants sont reconnaissants de la possibilité d’apprendre grâce à la MRC et au secteur privé, à mesure que les technologies deviennent de plus en plus importantes. En tant que capitaine de vaisseau honoraire de la Marine, je trouve inspirant de voir la MRC chercher à apprendre de certains des entrepreneurs les plus dynamiques de la région », a ajouté l’honorable Hugh Segal, directeur du Collège Massey et participant aux activités de la journée.

« Nous sommes heureux d’avoir eu l’occasion de travailler avec le vice-amiral Lloyd et ses marins dans ce contexte d’exception », a précisé M. Sharma. « Je sais que nos entrepreneurs de Techstars, ainsi que la famille du Collège Massey, ont été emballés par la possibilité de travailler avec la Marine canadienne à des projets intéressants en intelligence artificielle. En tant qu’investisseur providentiel et entrepreneur, la MRC pourrait représenter le parfait client d’attache pour la plupart des jeunes entreprises canadiennes œuvrant dans le domaine de l’intelligence artificielle. Ce marathon de programmation est un excellent exemple du travail intéressant qui se fait dans l’écosystème canadien des entreprises en démarrage. Les entrepreneurs seront enchantés de pouvoir mettre à l’essai des nouvelles technologies en partenariat avec la MRC. »