La Force opérationnelle multinationale 150 termine l’Opération QUEENSTON sous le commandement canado-australien

Nouvelles de la Marine / Le 7 février 2017

Les membres des Forces armées canadiennes (FAC) qui se sont récemment joints à l’Opération ARTEMIS pour diriger la Force opérationnelle multinationale (FOM) 150 avec leurs collègues australiens n’ont pas perdu un instant. Sous la direction du Commodore Haydn Edmundson, ils ont immédiatement planifié et exécuté leur première opération ciblée quelques jours après être arrivés à Bahreïn et avoir pris le commandement.

Dans le cadre de l’Opération QUEENSTON, qui a eu lieu du 18 décembre 2016 au 4 janvier 2017, sept navires, de multiples aéronefs de patrouille maritime et plusieurs hélicoptères basés au sol ont collaboré en une force harmonisée. Ensemble, ils se sont concentrés sur la mission de lutte contre le terrorisme de la FOM 150, qui a lieu dans la mer Rouge, le Golfe d’Aden, le Golfe d’Oman et le nord de la mer d’Oman. Ces unités provenant de l’Australie, de la France, de l’Italie, du Pakistan, du Royaume-Uni et des États-Unis ont réussi à coordonner et à communiquer des informations partout au sein de la force opérationnelle.

« Durant l’Opération QUEENSTON, les unités de la FOM 150 ont étroitement collaboré pour détecter, dissuader et arrêter les activités illicites qui financent les organisations terroristes, » explique le Commodore Edmundson. « La collaboration internationale continue durant toute l’Opération QUEENSTON est inhérente d’une grande confiance qui règne entre les nations composant la force. »

La présence répandue de la FOM 150 a été particulièrement évidente durant cette opération. Plus de 900 hommes et femmes étaient de service pour assurer la sécurité maritime du canal de Suez au détroit d’Ormuz, s’étendant sur 500 000 milles carrés.

La FOM 150 est une force opérationnelle relevant des Forces maritimes alliées, soit la coalition navale de nations encourageant la sécurité et la stabilité dans les eaux internationales de la région du Moyen-Orient.

« À titre d’organisation composée de 31 nations, toute occasion de collaboration et de renforcement des efforts des Forces maritimes alliées pour lutter contre le terrorisme, encourager la collaboration régionale et promouvoir un milieu maritime sécuritaire s’avère un succès, » explique le Commodore britannique Will Warrender, commandant adjoint des Forces maritimes alliées, à propos de l’Opération QUEENSTON.

L’Opération QUEENSTON s’est avérée un succès sur toute la ligne pour la FOM 150 et les Forces maritimes alliées. La coalition, une fois de plus, a su faire preuve de persévérance et de professionnalisme au sein de la zone d’opérations, s’assurant que la haute mer demeure sécuritaire pour tous les navigateurs respectueux de la loi.