La conférence des commandants sur l’Ex RIMPAC a lieu à la BFC Esquimalt

Nouvelles du Pacifique / Le 8 mars 2016

Par l’enseigne de vaisseau de 2e classe Kyle Reed

Le 24 février 2016, 13 officiers généraux et 70 experts planificateurs provenant de 7 pays se sont réunis à la Base des Forces canadiennes (BFC) Esquimalt, en Colombie-Britannique, près de Victoria, à l’occasion de la conférence des commandants sur l’exercice RIM OF THE PACIFIC (RIMPAC). Pendant trois jours, des officiers des pays participants ont planifié le scénario général, échangé des idées et noué des liens avant le début de l’Ex RIMPAC qui aura lieu à l’été.

« Je suis très heureux que la conférence des commandants ait eu lieu à Victoria cette année », a indiqué le contre-amiral Gilles Couturier, commandant des Forces maritimes du Pacifique et de la Force opérationnelle interarmées (Pacifique). « Comme j’ai occupé des postes de leadership à plusieurs reprises dans le cadre de l’Ex RIMPAC, je peux confirmer l’importance de la conférence et de l’établissement de ces relations clés entre l’équipe de commandement avant le début de l’exercice. »

De bonnes relations de travail sont essentielles pour les commandants une fois l’exercice lancé à la fin de juin. L’Ex RIMPAC constitue le plus vaste exercice maritime international auquel prennent part les pays bordant le Pacifique. Ainsi, les commandants ont l’énorme responsabilité d’organiser les nombreux aspects de l’exercice au préalable, y compris les besoins particuliers de chaque pays. Depuis 1971, les navires de la Marine royale canadienne (MRC) participent à l’Ex RIMPAC puisqu’il s’agit d’une occasion d’instruction unique avec des partenaires internationaux.  

« L’Ex RIMPAC est l’exemple même de l’engagement maritime international. Il s’agit d’une activité où les pays se rassemblent pour atteindre un objectif commun tout en satisfaisant aux besoins d’instruction individuelle de chaque force militaire », explique le vice‑amiral Nora Tyson, commandant de la Third Fleet de la marine américaine. « Il existe peu d’exercices maritimes comme l’Ex RIMPAC dans ce monde où beaucoup de choses sont réalisées entre de nombreux pays en si peu de temps. »

L’organisation de la conférence des commandants est un privilège particulier, car cela représente l’occasion de montrer la MRC et la ville de Victoria à un public international. Les commandants invités ont visité le port d’Esquimalt, navigué à bord de patrouilleurs d’instruction de la classe Orca de la MRC, participé à un briefing sur les opérations canadiennes dans l’Arctique et terminé leur visite par un dîner dont l’hôte était l’honorable Judith Guichon, Lieutenant‑gouverneur de la Colombie-Britannique.

Les participants ont quitté la conférence avec une meilleure idée des capacités que peuvent apporter les Forces armées canadiennes à des exercices d’envergure tels que l’Ex RIMPAC, des compétences des membres de la MRC au sein des Forces maritimes du Pacifique ainsi que des installations de Victoria.