L’Ens 1 Hamm représente le Canada à une compétition internationale de ski de fond

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 4 avril 2019

À trois ans, Camille Hamm a commencé à faire du ski de fond. Elle avait huit ans lorsqu’elle a commencé à participer à des compétitions.

Cette année, l’enseigne de vaisseau de 1re classe (Ens 1) Hamm a fait partie d’une équipe d’athlètes universitaires canadiens qui ont participé aux 29es Jeux universitaires d’hiver (Universiades) à Krasnoyarsk, en Russie, du 2 au 12 mars 2019.

« C’était une expérience absolument merveilleuse! », a affirmé l’Ens 1 Hamm à son retour au Canada.

« Les pistes de ski de fond étaient parmi les plus difficiles que j’ai foulées en compétition et je me suis mesurée à l’un des groupes les plus compétitifs que j’ai jamais eu à affronter lors d’une course. »

L’Ens 1 Hamm déclare que les compétitions de ski de fond lui permettent de se donner à fond et de devenir une personne déterminée et d’axer ses efforts pour atteindre ses objectifs. Même si elle n’a pas remporté de médaille, elle souligne qu’elle est très heureuse de sa performance globale sur la scène internationale.

Les difficultés et les déceptions la motivent à s’améliorer lors de la prochaine séance d’entraînement intensif ou de la prochaine course. C’est cette perspective qui l’a aidée dans son cheminement de carrière comme réserviste navale.

« En tant que réserviste, je dois constamment faire face à des situations où je dois résoudre des problèmes et fonctionner dans des situations de grand stress, souligne-t-elle. Les leçons que j’ai tirées du sport m’ont appris à persévérer et à continuer de travailler malgré les difficultés. »

Le contraire est également vrai, puisque son travail de réserviste a aussi rehaussé ses talents de compétitrice.

« La force mentale est une compétence très présente dans l’instruction d’officier de guerre navale. Apprendre à travailler lorsque nous manquons de sommeil et que nous sommes soumis à une lourde pression nous force à nous adapter et à apprendre à fournir un bon rendement dans ces situations », explique-t-elle.

« Toutes les compétences que j’ai acquises dans la Réserve m’ont certainement servi dans tous les autres aspects de ma vie et m’ont transformée en athlète nettement plus motivée. »

Lors des Jeux universitaires d’hiver de 2019, l’Ens 1 Hamm a affronté le plus haut niveau de compétition de sa carrière.

« Je suis très fière d’avoir représenté notre pays à une compétition d’aussi grande envergure », ajoute-t-elle. « Je suis aussi fière et ravie d’enfiler mon uniforme naval que de porter ma combinaison de compétition de l’équipe canadienne et de prendre ma place aux côtés des autres athlètes d’élite. »