L’arrière-arrière-petite-fille du constructeur de l’Oriole émerveillée par une visite à bord

Nouvelles de la Marine / Le 7 octobre 2019

Son seul lien avec son arrière-arrière-grand-père était un vieux bureau. Puis, Victoria Gooderham, âgée de 29 ans, une descendante de George H. Gooderham, le bâtisseur de l’Oriole, a récemment connu davantage son ancêtre grâce à une visite du voilier spécialement organisée pour la famille.

Dans la flotte depuis 1952, le NCSM Oriole est le navire de la Marine royale canadienne (MRC) ayant les plus longs états de service. Il a été construit en 1921 pour le Royal Canadian Yacht Club de Toronto sous les ordres du commodore George H. Gooderham, membre du club.

George H. Gooderham est décédé en 1942, mais sa famille est toujours fière de ses liens ancestraux. Le 9 août, 77 ans après la mort de leur aïeul, plusieurs descendants du Cmdre Gooderham ont été accueillis par la MRC, qui leur a offert une visite à bord de l’Oriole, à Milton, en Ontario.

« C’est un très beau joyau de l’histoire que nous avons pu découvrir », de dire Victoria Gooderham qui montait à bord du navire pour la première fois ce jour-là. « C’est tout simplement un voilier magnifique, incroyable. »

Victoria Gooderham ne connaît pas beaucoup de détails sur son arrière-arrière-grand-père. Elle sait qu’il avait une moustache et qu’il était passionné de voile. Elle rapporte que la visite de l’Oriole a été une occasion extraordinaire de se rapprocher de son histoire personnelle.

« La beauté de l’ameublement sous le pont m’a étonnée, affirme-t-elle. Heureusement que le voilier appartient aux forces militaires, qui s’en occupent merveilleusement bien. »

L’amour de la voile doit être une affaire de famille. En effet, étrangement, tous les descendants de George H. Gooderham qui ont visité l’Oriole ce jour-là ont été marins à un moment de leur vie.

L’Oriole est actuellement utilisé comme « voilier-école » pour enseigner aux cadets de la Marine et à d’autres marins les gréements et la vie en mer. Le navire participe également à la tournée des Grands Lacs annuelle, contribuant ainsi au recrutement et à la diffusion du message de la MRC au Québec, en Ontario et aux États-Unis.