Journée du Niobe

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 15 octobre 2014

La Journée du Niobe est célébrée par la Marine royale canadienne (MRC) le 21 octobre de chaque année. La Journée du Niobe marque l’arrivée du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Niobe au port d’Halifax le 21 octobre 1910, le premier navire de guerre canadien ayant entré dans les eaux territoriales du Canada, et une étape importante des débuts du Service naval au Canada.

La Journée du Niobe procure au personnel de la MRC une occasion de méditer sur la portée de leurs réalisations collectives depuis 1910, à ce que cela signifie d’être membre de la profession des armes, et à ce qu’il est requis de faire pour veiller à ce que l’excellence en mer démontrée par la MRC depuis sa création se poursuive encore pendant plusieurs années.

NCSM Niobe

Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Niobe était un croiseur cuirassé de 11 000 tonnes que le Canada avait acheté de la Royal Navy (RN). Le navire de guerre est arrivé au port d’Halifax le 21 octobre 1910, après avoir traversé l’Atlantique à partir de Portsmouth, en Angleterre.

La date de l’arrivée du Niobe avait été soigneusement calculée afin de coïncider avec le 105e anniversaire de la bataille de Trafalgar, pour symboliser le transfert du précieux héritage de traditions de la Royal Navy au Service naval du Canada. Il était naturel pour la jeune marine de prendre comme modèle la marine la plus en vue de l’époque.

Le ministre du Service naval d’alors, l’honorable Louis-Philippe Brodeur (père et grand‑père de deux futurs amiraux du Service naval du Canada), a accueilli le Niobe et son équipage avec la proclamation suivante :

« Cet événement marque l’aube d’une nouvelle ère d’autosuffisance. Il proclame au monde entier que le Canada est désireux et fier de se doter d’une marine nationale aussi rapidement que les circonstances le permettent et de défendre sa part du commerce et des échanges de l’empire dont il est un fleuron glorieux. »

Deux semaines plus tard, soit le 7 novembre 1910, le NCSM Rainbow est arrivé à Esquimalt. Le Rainbow a été en fait le premier bâtiment à être mis en service en tant que Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) le 4 août 1910. Son arrivée au Canada s’est faite plus tard parce que le navire devait naviguer jusqu’au sud des Amériques et contourner le cap Horn à l’époque où le canal de Panama n’existait pas encore.

L’arrivée du Niobe et du Rainbow était la manifestation de la décision du Parlement, prise le 4 mai 1910, d’établir le Service naval du Canada. Ce fut un moment qui a contribué à définir le dominion encore tout jeune.

Le NCSM Niobe fut construit par les chantiers Vickers Limited à Barrow-in-Furness, en Angleterre, mis à l’eau le 20 février 1897 et mis en service en 1898.

Avant d’être vendu au Canada, le navire britannique (Her/His Majesty’s Ship) HMS Niobe a servi au sein de la Royal Navy durant la guerre des Boers, ayant été envoyé à Gibraltar pour escorter des bâtiments de transport de troupes amenant des renforts au Cap.

Le 4 décembre 1899, HMS Niobe et HMS Doris ont porté secours à des troupes à bord de l’Ismore, qui s’était échoué. Le Niobe a pris part de nouveau à la guerre des Boers, ou il a escorté des troupes vers le Cap. Son équipage a d’ailleurs par la suite reçu la Médaille de l’Afrique du Sud de la Reine. Il est revenu dans la Manche, mais a ensuite escorté des navires jusqu’à des endroits aussi éloignés que Colombo, au Ceylan.

En mars 1901, HMS Niobe était l’un des deux croiseurs qui escortaient HMS Ophir, désigné yacht royal pour la tournée mondiale du duc et de la duchesse de Cornouailles et d’York (plus tard le roi George et la reine Mary) de Spithead à Gibraltar. En septembre de la même année, il a escorté à nouveau le yacht royal de Saint‑Vincent à Halifax (Nouvelle-Écosse). Le Niobe a continué son service au sein de la Royal Navy jusqu’en 1910, l’un des huit navires-jumeaux de la classe Diadem.

Suite à leur transfert du Service naval du Canada, le NCSM Niobe et le NCSM Rainbow devinrent les deux premiers d’une longue et illustre lignée de navires et de sous-marins CSM qui ont servi et continuent de servir le Canada avec excellence au pays et à l’étranger.

Le Niobe fut mis en service par la MRC le 6 septembre 1910 à Devonport, et il est arrivé à Halifax le 21 octobre. Le Niobe a presque péri durant la nuit du 30 au 31 juillet 1911 lorsqu’il s’est échoué sur les hauts fonds au large du cap de Sable, et il a nécessité des réparations qui n’ont été achevées qu’à la fin de 1912. À l’automne de 1914, après que les ravages de deux années d’inutilisation furent corrigés, il s’est joint au 4th Cruiser Squadron de la Royal Navy pour mener des patrouilles de lutte contre la contrebande au large de New York.

Il est revenu à Halifax le 17 juillet 1915, où il a été désarmé le 6 septembre, puis il est devenu un navire d’entreposage. Sa superstructure a été endommagée durant l’explosion d’Halifax le 6 décembre 1917, mais il a continué de servir en tant que navire d’entreposage jusqu’en 1920.

Commandants du NCSM Niobe

  • Capitaine de frégate W. B. MacDonald, RN - 6 septembre 1910 – 20 juin 1913
  • Capitaine de corvette C. E. Aglionby, RN - 20 juin 1913 – 15 août 1914
  • Capitaine de vaisseau R. G. Corbett, RN - 15 août 1914 – 1er septembre 1915
  • Capitaine de frégate int. P. F. Newcombe, RN - 16 octobre 1916 – 22 décembre 1917
  • Capitaine de frégate H. E. Holme, MRC - 22 décembre 1917 – 1er juin 1920

Pour de plus amples renseignements sur le NCSM Niobe, veuillez consulter la publication suivante :

Ken Macpherson et Ron Barrie, The Ships of Canada’s Naval Forces, 1910-2002, 3e édition (Vanwell, 2002).