Installation en cours d’un mât qui « changera la donne » pour les sous-marins

Nouvelles de la Marine / Le 14 janvier 2019

Par Peter Mallett

Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Corner Brook deviendra le premier des quatre sous‑marins de la classe Victoria de la Marine royale canadienne (MRC) à recevoir un nouveau mât moderne.

Le sous-marin est actuellement stationné dans la cale sèche de l’installation de réparation spécialisée au chantier maritime de Victoria, où des travailleurs de Babcock Canada procèdent à l’installation du mât modulaire universel (MMU) L3 Calzoni. Le nouveau mât, qui est semblable à celui des sous-marins de la classe Virginia de la Marine américaine, a été acheté grâce au programme de ventes de matériel militaire des États-Unis.

Les mâts sont essentiels au bon fonctionnement des sous-marins. Dans le cas des sous-marins à propulsion diesel du Canada, les mâts assurent une capacité  d’alimentation en air, de communication, de radar et de périscope.

Selon le capitaine de corvette Darryl Gervis, directeur adjoint des systèmes de combat de sous-marins de la MRC, la nouvelle technologie donne une nouvelle orientation au  programme de sous-marins du Canada.

« Cela change toute la donne », a annoncé le Capc Gervis, faisant allusion aux lacunes technologiques dont souffrent actuellement les sous-marins canadiens, notamment l’absence d’un système de liaison de données par satellite haute vitesse fiable.

« Le MMU (lorsqu’il est couplé à l’antenne du système protégé de télécommunications militaires par satellite [MILSATCOM]) fournira une capacité de communication haute vitesse en temps quasi réel avec la côte. On assurera ainsi une meilleure transmission d’images, de vidéos et de messages, et on réduira ainsi les risques de contre-détection, en réduisant le temps que le mât restera hors de l’eau. »  

Il sera aussi possible de brancher au nouvel équipement l’antenne d’une suite d’interception des communications « prête à l’emploi » qui dotera la classe de navire de cette capacité. Cela est rendu possible grâce au MMU qui est muni de deux ports multifonctionnels, comme les ports de données d’un ordinateur. Ainsi, d’autres antennes et équipements de collecte de renseignements peuvent aussi y être branchés pour mieux répondre aux besoins d’un déploiement particulier ou d’une nouvelle technologie.  

Le capitaine de frégate Mike Mangin, commandant adjoint des opérations de la Force sous-marine canadienne, trouve la mise à niveau encourageante. Il est persuadé que  le MMU et le système protégé MILSATCOM moderniseront les capacités de communications des sous-marins canadiens.

« La mise à niveau apportera des améliorations à la classe de navire Victoria en tant que plateforme de renseignement, de surveillance et de reconnaissance, a expliqué le Capf Mangin. Elle nous permettra de rehausser considérablement la qualité de nos services, la modernisation des communications rendue possible grâce au MMU pouvant être comparée au remplacement de l’ancien modem commuté par un modem à grande vitesse moderne. »

Le Corner Brook a quitté son port d’attache à Halifax, car l’entrepreneur avait prévu une période en cale sèche prolongée. Les travaux devraient prendre fin en 2020. Les travaux d’installation du MMU à bord du NCSM Chicoutimi devraient commencer en 2019, après quoi ce sera le tour du NCSM Victoria et du NCSM Windsor.

L’objectif est d’installer le nouvel équipement à bord des quatre sous-marins d’ici 2026.

Article reproduit avec la permission du journal Lookout