Document d’information : Cérémonie de baptême du futur Navire canadien de Sa Majesté Harry DeWolf

Nouvelles de la Marine / Le 2 octobre 2018

Historique

Le 18 septembre 2014, le gouvernement du Canada a annoncé que la nouvelle classe de navire de la Marine royale canadienne (MRC) serait connue comme la classe Harry DeWolf. Le futur Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Harry DeWolf porte le nom du célèbre héros de guerre canadien de la Marine, le vice‑amiral Harry DeWolf.

La classe de navire Harry DeWolf permettra à la MRC de mieux affirmer la souveraineté dans l’Arctique et les eaux côtières canadiennes, et de mieux soutenir les opérations internationales au besoin.

C’est la première fois en ses 108 années d’histoire que la MRC nomme une classe de navire en l’honneur d’un personnage marquant de la Marine canadienne. Les autres navires de cette classe porteront le nom d’autres héros de la MRC qui se sont distingués dans l’exercice de leurs fonctions au service du pays, à savoir Margaret Brooke, Max Bernays, William Hall et Frédérick Rolette.

La classe de navire Harry DeWolf

Les tâches qui seront confiées aux navires de la classe Harry DeWolf comprendront, entre autres, ce qui suit :

  • Assurer une présence et effectuer des opérations de surveillance dans les eaux du Canada, notamment dans l’Arctique.
  • Soutenir les opérations d’affirmation de la souveraineté des Forces armées canadiennes (FAC).
  • Participer à un large éventail d’opérations internationales, comme les opérations de lutte contre la contrebande, de lutte contre la piraterie, et de sécurité et de stabilité.
  • Contribuer aux missions d’aide humanitaire, aux interventions d’urgence et aux secours aux sinistrés, à l’échelle nationale et internationale
  • Mener des opérations de recherche et de sauvetage (SAR) et assurer le relai des communications aux autres unités, au besoin. 
  • Soutenir les missions essentielles des FAC, y compris le renforcement des capacités à l’appui d’autre pays.
  • Fournir du soutien aux autres ministères dans l’exécution de leur mandat.

Terminologie

Première mise à l’eau : Lors que le navire est déplacé de la rive à l’eau pour la première fois. Le futur NCSM Harry DeWolf a été descendu à l’eau dans des conditions contrôlées.

Cérémonie de baptême (anciennement connu comme baptême) : Un jalon clé du cycle de vie d’un navire de guerre, il s’agit de l’occasion formelle où l’on confère les noms.

Parrain/marraine : Une personne sélectionnée en raison du rapport qu’elle a avec le nom ou le rôle du navire, qui maintient essentiellement une relation à long terme avec le navire et son équipage. En tant que marraine du futur NCSM Harry DeWolf, Mme Sophie Grégoire-Trudeau brisera une bouteille de vin mousseux contre la proue du navire pour souhaiter bonne chance au navire et prononcera un court discours ou une bénédiction à l’intention du navire et de son équipage.  

Acceptation : L’acceptation du futur NCSM Harry DeWolf s’effectuera après un certain nombre d’essais (d’une durée d’un an environ). Les navires de la classe Harry DeWolf seront soumis à des tests rigoureux et progressifs pour s’assurer qu’ils répondent aux besoins.

Cérémonie de mise en service : La cérémonie, imprégnée de la tradition navale, marque l’acceptation officielle d’un navire de guerre en service actif pour la Marine royale canadienne. À ce stade-ci, le navire a le droit de recevoir la désignation Navire canadien de Sa Majesté.

Produits connexes

Liens connexes