Dix ans plus tard, un commandant et des membres d’équipage d’un navire se retrouvent

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 26 novembre 2019

Par le lieutenant de vaisseau Stephanie Bengle

En 2009, le commodore Josée Kurtz est devenue la première femme à commander un grand navire de guerre canadien, soit le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Halifax.

Dix ans plus tard, elle est la première femme à commander une flotte permanente de l’OTAN, une fois de plus à bord du NCSM Halifax, avec le 2e Groupe maritime permanent de l’OTAN (SNMG2) dans le cadre de l’opération REASSURANCE.

Six marins de cette première unité commandée par le Cmdre Kurtz servent de nouveau avec elle et ils font un retour sur ce que ces retrouvailles signifient pour eux.

« Elle était juste, intègre, honnête et chaque membre de l’équipage était important pour elle », affirme le matelot de 1re classe Joshua Sears, opérateur de détecteurs électroniques navals, au nom du matelot-chef Susana Sears, sa mère, une opératrice d’équipement d’information de combat (Marine) qui a servi à bord du NCSM Halifax en 2010. « Tout au long de sa carrière, ma mère a toujours affirmé que son navire préféré était le NCSM Halifax, sous le commandement du Cmdre Kurtz. »

« C’est un privilège d’avoir l’occasion, neuf ans plus tard, de suivre ses traces et de naviguer sous les ordres d’un commandant qu’elle tenait en si haute estime », déclare le Mat 1 Sears.

« Elle a toujours insisté sur l’importance de l’équipe comme fondement de nos opérations », rapporte le maître de 1re classe Patrick  Stevens, opérateur de sonar, en parlant du premier commandement du Halifax par le Cmdre Kurtz. 

« C’est assez spécial de faire de nouveau partie de l’équipe du commodore », ajoute le matelot-chef Marco Moniz, un second maître d’équipage du NCSM Halifax qui est fier de naviguer une fois de plus avec le Cmdre Kurtz.

Le fait qu’ils sont tous deux originaires de la région de Lanaudière, au Québec, ne nuit certainement pas.

 « Il y a beaucoup de petites villes et villages là d’où nous sommes, donc tout le monde se connaît. Nous aimons tous les deux appuyer notre patelin et représenter Joliette et Lanaudière en uniforme », souligne-t-il.

Le Cmdre Kurtz a dit avoir vu les marins progresser dans leur métier au cours de la dernière décennie. Elle ajoute qu’il est gratifiant de les voir faire preuve de croissance et d’expertise dans leur profession.

« Je suis toujours motivée par le travail et la contribution des marins dans l’équipage d’un navire. Il est encore plus exaltant de voir le leadership et le dévouement d’anciens compagnons de bord récompensés par leurs réalisations et leur réussite professionnelle. Je suis tout simplement ravie d’avoir l’occasion de travailler de nouveau à bord du Halifax avec eux », précise-t-elle.