Deux frères membres de la Marine s’entraident dans les moments difficiles

Nouvelles de la Marine / Le 17 mars 2021

Par Ryan Melanson
Équipe du Trident

Le déploiement en 2020 du NCSM Toronto dans le cadre de l’opération REASSURANCE était beaucoup plus qu’une mission de routine.

Le navire a quitté Halifax en juillet pour se joindre aux alliés de l’OTAN, en Méditerranée, dans un contexte assujetti à des restrictions strictes liées à la COVID-19.

Pour les matelots de 1re classe Anton et Triston Manson, deux frères affectés à bord du Toronto, la mission a présenté un certain nombre de défis, comme les préparatifs de prédéploiement rendus plus complexes par les restrictions sanitaires et le stress supplémentaire lié au fait d’être à l’étranger pendant une pandémie. Le fait d’être les seuls à pouvoir compter sur la présence d’un membre de la famille proche à bord a été une bénédiction.

« J’ai eu de la chance cette fois, mon frère était avec moi et nous avons pu nous soutenir l’un l’autre », a déclaré Triston.

« Nous ne nous voyons pas nécessairement pendant la journée de travail, mais nous mangeons toujours ensemble, et nous nous voyons tous les jours pendant les escales. Nous sommes aussi de bons amis, ce qui est très bien. »

Ce n’est pas la première fois que les deux frères naviguent sur le même navire. Ils ont pu vivre ensemble une bonne partie de leurs expériences dans la Marine et, avant même de commencer leur carrière, les deux frères ont eu des parcours très similaires. Tous deux étaient des joueurs de hockey exceptionnels à un jeune âge, jouant à des moments différents au niveau junior majeur pour les Cataractes de Shawinigan, se sont essayés à des petits boulots dans le secteur privé avant de se décider pour une carrière dans la Marine.

Ils ont suivi l’exemple de leur grand-père, un vétéran de la Marine royale canadienne, et de leur père qui les a encouragés à envisager une carrière militaire.

« Mon travail est devenu extrêmement important pour moi. Il me permet d’assurer un bon niveau de vie à ma famille, de faire du sport et de montrer à mes enfants l’importance d’avoir une solide éthique du travail et de la détermination », a affirmé Anton.

Ils ne sont pas dans le même groupe professionnel. Anton, le cadet, est opérateur de détecteurs électroniques maritimes et Triston, technicien de marine, mais tous deux considèrent que la Marine leur a donné le meilleur emploi qu’ils aient jamais eu.

Le fait de pouvoir jouer régulièrement au hockey a été un grand avantage, et en plus des tournois nationaux des Forces armées canadiennes (FAC) et des récompenses sportives locales, leur expérience du hockey leur a permis de vivre d’autres moments remarquables. Lors de la toute première sortie en mer d’Anton en 2016, une courte mission aux Bermudes sur le NCSM St. John's, les deux frères ont dirigé leurs camarades de bord pendant un match amical contre l’équipe nationale de hockey-balle des Bermudes. Peu de temps après, Anton, qui est un partisan des Canadiens de Montréal, a été promu à son grade actuel par la légende des Maple Leafs de Toronto, Wendell Clark, pendant que l’équipe était en visite à la Base des Forces canadiennes (BFC) Halifax.

Anton soutient que la vie dans la Marine leur a permis de continuer à consacrer une grande partie de leur temps à ce sport. Ils sont sur la glace plusieurs fois par semaine, chacun étant l’entraîneur de ses enfants au hockey mineur, et tous deux vont sans doute représenter à nouveau la BFC Halifax quand le Programme de sports des FAC retrouvera un fonctionnement normal après la pandémie.

Originaires de la région d’Halifax, où ils ont beaucoup de famille, les frères ont pu s’entraider sur le bateau tout en sachant que leur famille et leurs enfants étaient bien entourés au pays : Anton est père de quatre enfants, tandis que Triston en a deux. Ils ont ainsi pu s’épanouir, et les Manson disent que nous pouvons nous attendre à les voir en uniforme, ainsi que dans leur tenue de hockey de la Marine, pendant de nombreuses années.