Des plongeurs se préparent en vue d'un exercice multinational à Guam

Nouvelles de la Marine / Le 29 août 2019

Par Peter Mallett

Des plongeurs-démineurs de l'Unité de plongée de la Flotte (Pacifique) en sont aux derniers préparatifs avant leur participation à un exercice d'entraînement multinational à Guam.

Huit membres du personnel de l'Unité de plongée de la Flotte (Pacifique) et deux de l'Unité de plongée de la Flotte (Atlantique) se rendront en territoire américain en août pour prendre part à l'exercice HYDRACRAB. 

L'exercice de 12 jours, auquel participent une centaine de militaires, est organisé par la 5e Unité mobile de neutralisation des explosifs et munitions de la Marine américaine.

L'exercice regroupe également des unités de la Marine, des Forces aériennes et du Corps des Marines des États-Unis, deux équipes de plongeurs-démineurs de l'Australie et une équipe de la Nouvelle-Zélande.

Le but de l'exercice est de familiariser davantage le personnel militaire avec la neutralisation des engins explosifs improvisés (EEI) à proximité des installations portuaires et des jetées, et de coordonner ces efforts avec ceux d'autres pays, a déclaré le lieutenant de vaisseau (ltv) Sebastian Harper, officier des opérations de l'Unité de plongée de la Flotte (Pacifique).

« Il est très important pour nous de savoir comment travailler avec nos alliés et d'avoir une compréhension commune des procédures avant qu'un conflit n'éclate », a expliqué le Ltv Harper, qui assurera le commandant tactique du contingent canadien. « Nous pouvons ainsi trouver un terrain d'entente et prédire plus facilement les choses lorsqu'ils doivent compter sur nous dans une situation réelle, et vice versa. »

Les membres des unités de plongée agiront à titre d'unité de soutien à la protection contre les EEI durant l'exercice. L'équipe ira jusqu'au bout de ses limites pour éliminer les dangers des EEI dans un milieu maritime semi-permissif à cadence élevée, a précisé le Ltv Harper. Elle aidera également les équipes d'arraisonnement spécialement formées du Corps des Marines à désamorcer les EEI pendant les opérations de lutte contre la contrebande, d'interdiction et autres scénarios.

Dans le cas d'exercices d'entraînement multinationaux de ce genre, certains des plus gros obstacles à surmonter se posent bien avant notre arrivée sur le terrain, de dire le Ltv Harper.

« Le transport de notre personnel et de notre équipement peut s'avérer difficile. Savoir comment se rendre à un endroit rapidement et efficacement nous aidera à intervenir rapidement en cas de conflit international. »

Selon le Ltv Harper, les membres de l'équipe auront besoin de temps pour s'acclimater avant de commencer leur travail en raison de conditions climatiques extrêmes. Leur équipement comprendra des outils de neutralisation d'EEI démontés, des appareils respiratoires de plongée et des armes de défense individuelle.

Article publié avec l’autorisation du journal Lookout.