Des navires de guerre de la Marine royale canadienne à PHŒNIX EXPRESS pour la première fois

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 11 avril 2019

Par Ltv Jeff Lura

Le 29 mars, la 15e édition de l’activité d’entraînement PHOENIX EXPRESS a officiellement commencé à Casablanca, au Maroc. Après la cérémonie d’ouverture officielle, les navires et les marins de l’Espagne, de la Tunisie, du Maroc et d’autres pays participants ont levé l’ancre et se sont dirigés vers l’Ouest de la mer Méditerranée, dans une zone d’opérations près des eaux territoriales de divers pays nord-africains. Pendant une semaine, ils ont collaboré en vue d’améliorer leurs interventions dans les situations de trafic, de migration clandestine, de transport de marchandises illégales et autres menaces à la stabilité régionale.

Pour la toute première fois cette année, ils étaient accompagnés dans leurs opérations par des navires de guerre de la Marine royale canadienne (MRC).

Les Navires canadiens de Sa Majesté Kingston et Shawinigan, dont la mission dans le cadre de l’opération PROJECTION en Afrique tire à sa fin, étaient épaulés par une équipe d’officiers de liaison pour compléter la contribution du Canada à cette importante initiative multinationale.

Pendant PHOENIX EXPRESS, les navires doivent mener des opérations d’interdiction maritime et d’arraisonnement fréquentes, dans le cadre desquelles les marines participantes arrêtent des bateaux suspects et envoient des équipes pour vérifier si des activités criminelles se déroulent à bord. Afin de permettre à tous les participants de mieux s’entraîner, le Kingston et le Shawinigan ont agi à titre de cibles, libérant ainsi les navires locaux pour leur permettre de peaufiner leurs compétences. Ce geste a été fort apprécié.

« Nous sommes très heureux de voir les navires canadiens ici pour la première fois », a déclaré le capitaine Chaouni, de la Marine royale marocaine, en s’adressant aux participants lors de la conférence avant le départ.

« Je ne cesserai de le dire jusqu’à la fin de l’activité d’entraînement. »

Organiser et exécuter des scénarios complexes capables de mettre à l’épreuve les marins et des équipes d’arraisonnement de pays partenaires n’était pas une tâche facile. À bord du Kingston, cette responsabilité revenait au matelot de 1re classe Mark Woudstra, l’un des opérateurs d’équipement d’informations de combat du navire. À ce titre, il était chargé de mener à bien deux scénarios par jour, ce qui comprenait la coordination des acteurs, des accessoires et des documents associés à chaque scénario.

« Le meilleur aspect de l’Op PROJECTION est la collaboration avec les autres pays, c’est pourquoi j’étais si heureux d’avoir pu être autant actifs dans cet entraînement », a-t-il expliqué après l’activité.

« Nous investissons beaucoup d’efforts dans ces scénarios, et même s’il m’arrive de souhaiter dans mon for intérieur qu’ils ne réussissent pas à trouver nos fausses marchandises illégales, je suis ravi lorsqu’ils y arrivent. C’est évident, d’après les expressions sur les visages des membres des équipes d’arraisonnement après l’entraînement, que notre travail les aide à s’améliorer. C’est formidable d’avoir pu jouer un rôle dans leur perfectionnement. »

Après une semaine exigeante en mer, PHOENIX EXPRESS 2019 s’est terminé en beauté, lorsque le groupe de navires a travers le détroit de Gibraltar pour rentrer à Casablanca. Quelques jours plus tard, lors d’une réception à bord du Kingston, les marins des pays participants ont profité de l’atmosphère cordiale pour comparer leur expérience et échanger sur les leçons retenues pendant l’entraînement. Pour le commandant du Shawinigan, le capitaine de corvette Teri Share, c’était l’occasion de faire le bilan des nombreuses réalisations des deux navires depuis leur arrivée en eaux africaines.

« PHOENIX EXPRESS était notre deuxième activité d’entraînement multinationale d’envergure en quelques semaines », explique-t-elle, en faisant référence à OBANGAME EXPRESS, à laquelle les navires avaient déjà participé.

« Au moment où nous nous apprêtons à mettre le cap sur Halifax, je crois que nous pouvons tous être fiers de notre contribution à la sécurité maritime en Afrique de l’Ouest et en Afrique du Nord, ainsi que des liens que nous avons tissés dans la région. »

Les NCSM Kingston et Shawinigan sont maintenant sur le chemin du retour vers leur port d’attache, où ils mettront un terme officiel à leur participation couronnée de succès à l’opération PROJECTION en Afrique de l’Ouest 2019.