Des cartes de circuits imprimés sur mesure améliorent les systèmes de la MRC

Nouvelles de la Marine / Le 28 février 2020

Par Ashley Evans

Au moment où la Marine royale canadienne (MRC) continue d’adopter des méthodes innovantes pour mieux faire les choses, un technicien en électronique de l’arsenal canadien de Sa Majesté à Esquimalt, en Colombie-Britannique, agit exactement dans ce sens dans son travail sur les cartes de circuits imprimés.

Depuis son arrivée à l’Installation de maintenance de la Flotte (IMF), Dax Ryn a non seulement fabriqué des cartes de circuits imprimés sur mesure pour la MRC, mais il a également initié des apprentis à la réalisation de celles-ci.

« Ces cartes de circuits imprimés sont très utiles si vous voulez diagnostiquer des problèmes dans un système », a-t-il affirmé, ajoutant qu’elles apportent également une solution durable pour la mise en place d’une capacité d’essai et de mesure au sein de l’IMF.

Selon Ryn, la configuration des cartes dépend essentiellement de la manière dont elles seront utilisées. Elles peuvent être conçues comme une pièce de rechange ou comme un complément à un système existant, mais avec une conception améliorée ou un programme mis à jour qui ne se trouve peut-être pas sur le marché extérieur.

Les cartes de circuits imprimés sont une ressource utile pour tester les systèmes dont l’accès est difficile ou dangereux, ou qui sont en marche.

Ce qui s’est passé à l’automne 2019 en est un parfait exemple : Ryn a fabriqué une carte de circuits imprimés sur mesure pour un émetteur HF à bord du Sous-marin canadien de Sa Majesté Chicoutimi; la carte précédente était en effet difficile d’accès et la nouvelle carte a dû être testée en cours de fonctionnement.

En plus d’être utilisées à bord des frégates et des sous-marins de la MRC, les cartes de circuits imprimés peuvent être fabriquées sur mesure pour différents ateliers de l’IMF afin de tester les fonctionnalités des systèmes électriques ou électroniques internes existants ou d’en ajouter de nouvelles, ou de remplacer des cartes endommagées.

« Nous avons cette capacité ici à l’IMF et il serait dommage de ne pas l’utiliser », a expliqué Ryn.

Ryn est fier de montrer aux apprentis comment fabriquer des cartes de circuits imprimés, un volet désormais obligatoire du programme d’apprentissage en électronique. Ce processus commence par une conception schématique de la carte, montrant les connexions logiques dans un logiciel de mise en page, qui est ensuite soumise au fabricant de la carte.

« Il existe une infinité de façons de fabriquer une carte de circuits imprimés, et généralement seulement quatre ou cinq méthodes sont les meilleures, a expliqué Ryn. Cela permet de faire preuve de créativité et, en fin de compte, c’est à nous qu’il appartient de choisir la topologie de la carte de circuits imprimés que nous utilisons. »  

Article publié avec l’autorisation du journal Lookout