Déclaration sur l’incident des « Proud Boys » et sur les conséquences pour les militaires en cause

Nouvelles de la Marine / Le 31 août 2017

Le contre-amiral John Newton, commandant de la Force opérationnelle interarmées (Atlantique) et des Forces maritimes de l’Atlantique, a fait la déclaration suivante :

Le 1er juillet, cinq membres des Forces armées canadiennes (FAC) ont perturbé une cérémonie micmaque, à Halifax, et ont affiché un comportement incompatible avec les valeurs et l’éthique que doivent respecter les militaires. Ces personnes ont été relevées de leurs fonctions et réaffectées à d’autres tâches en attendant les résultats de l’enquête menée par la police militaire. L’enquête est maintenant terminée et aucune accusation au criminel ne sera portée. Tous les militaires concernés, sauf un qui a depuis quitté les FAC, réintégreront leur unité opérationnelle et leurs fonctions habituelles. Cependant, les FAC ont pris les mesures nécessaires pour corriger ces écarts de conduite, dans le but de bien expliquer les attentes concernant le comportement éthique et les normes de conduite au sein des FAC . Toute récidive pourrait entraîner la libération de ces personnes des Forces armées canadiennes.