Déclaration de l’amiral : Le racisme et la discrimination n’ont pas leur place dans la MRC

Nouvelles de la Marine / Le 26 juin 2020

Le mouvement de protestation récent et continu contre l’injustice raciale, qui a commencé aux États-Unis mais qui se répercute dans le monde entier, nous a amenés à réfléchir sur nos propres lacunes en tant qu’institution.

La semaine dernière, j’ai participé à un tour de table avec la haute direction des FAC et du MDN et les groupes consultatifs de la Défense sur l’équité en matière d’emploi. Il est clairement ressorti de cette réunion que le racisme existe dans nos rangs, en particulier le racisme à l’égard des Noirs et des Autochtones.

Immédiatement après la rencontre, j’ai présenté la question au Conseil de la Marine de la MRC. L’ensemble de l’équipe de direction de la Marine a convenu que nous devons tous le reconnaître – faire face entièrement à la problématique – et nous engager à redresser la situation.

Le racisme existe dans nos rangs, et ressort dans nos préjugés, qu’ils soient conscients ou non. Ces préjugés représentent un obstacle à la cohésion nécessaire à la Marine royale canadienne pour qu’elle fonctionne à son plein potentiel et qu’elle serve les Canadiens et les Canadiennes au pays et à l’étranger comme ils l’exigent de nous. Cela ne peut pas continuer.

Il est clairement ressorti du tour de table que le manque de confiance à l’égard du système de traitement des plaintes de harcèlement était largement répandu. Des militaires nous ont également dit que l’orientation et l’intention évolutives des échelons supérieurs visant à améliorer la situation dans notre institution ne se rendaient souvent pas à la base de notre organisation. Nous avons tous un rôle à jouer afin de remédier à cette situation.

Les attitudes et les comportements irrespectueux nuisent à la confiance et à la cohésion fondamentales qui sont au cœur de notre équipe professionnelle et efficace, et nous ne les tolérerons pas.

Au cours des prochains jours et des prochains mois, des directives et des orientations supplémentaires seront instaurées et devront être respectées. D’ici là, il nous faut créer un climat positif au sein duquel tous les membres de l’équipage du navire se sentent bienvenus, en sécurité et reconnus à leur juste valeur.

Le changement exige de nous tous une écoute, une attention, un engagement et un leadership.

Exécution!

 

Vice-amiral Art McDonald
Commandant de la Marine royale canadienne