D’anciens réfugiés kosovars fêtent les 20 ans écoulés depuis l’opération PARASOL

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 13 août 2019

Par Ryan Melanson

Le 12 juillet, l’ambiance était à la fête au Musée canadien de l’immigration du Quai 21, à Halifax, lorsque des membres et des amis de la communauté kosovare de la Nouvelle-Écosse se sont réunis pour célébrer le 20e anniversaire de leur arrivée au Canada. Il y avait des amis qui riaient et racontaient ce qui s’est passé dans leur vie depuis leur dernière rencontre, des enfants énergiques qui couraient partout et de la culture partagée par l’art et les spectacles en direct.

Tout cela aurait été difficile à imaginer quand plus de 5 000 réfugiés sont arrivés au Canada en 1999 dans le cadre de l’opération PARASOL. Les membres de la population de souche albanaise du Kosovo ont été violemment chassés de chez eux au cours d’une guerre civile brutale, et nombre des personnes transportées par avion au Canada ont alors tout perdu.

« L’opération PARASOL a en effet ouvert un parasol d’espoir pour des milliers de nos compatriotes qui ont vu leur vie s’envoler en fumée. On leur a donné la chance de recommencer à zéro », a déclaré Lulzim Hiseni, ambassadeur de la République du Kosovo au Canada.

Il a ajouté que la rencontre à l’occasion du 20e anniversaire, organisée par le Quai 21 et l’ambassade du Kosovo à Ottawa, visait à la fois à célébrer la vie réussie que les anciens réfugiés se sont bâtie au Canada et à remercier les organismes du gouvernement canadien et les personnes qui ont travaillé fort pour appuyer la réinstallation en 1999.

En compagnie de nombreuses familles d’anciens réfugiés et d’un grand nombre d’enfants nés au Canada qui habitent maintenant en Nouvelle-Écosse, un certain nombre d’anciens fonctionnaires, professionnels de la santé et membres des Forces armées canadiennes (FAC) qui ont appuyé l’Op PARASOL ont assisté à l’activité.

« En tant qu’ancien réfugié, je suis très touché d’être ici avec mes compatriotes et avec bon nombre des Canadiens qui étaient là pour aider les réfugiés à leur arrivée », a ajouté M. Hiseni.

L’ambassadeur a également profité de l’occasion pour rendre hommage à un membre bien connu de la communauté kosovare d’Halifax pour sa promotion de la culture et des traditions albanaises du Kosovo. L’artiste Zeqirja Rexhepi, qui est également membre du Programme d’arts des Forces canadiennes et a récemment fait don d’un tableau original à la Base des Forces canadiennes (BFC) Halifax, a reçu un certificat de mérite décerné par l’ambassade.

La violence et le conflit qui ont amené des Kosovars albanais au Canada ont été une tragédie et les pertes sont toujours profondément ressenties par cette communauté aujourd’hui, mais les succès et les nouveaux départs doivent encore être célébrés, a déclaré M. Rexhepi, qui a ajouté que cette activité et ce lieu donnaient une excellente occasion de le faire.

« L’histoire est histoire, et de mauvaises choses sont arrivées. Mais nous ne sommes pas ici aujourd’hui pour pleurer, nous sommes ici pour célébrer la vie que nous nous sommes bâtie. »

Les participants ont également écouté les propos des représentants de la Croix-Rouge canadienne et d’organismes gouvernementaux qui ont participé au projet de réinstallation.

Les contributions essentielles du ministère de la Défense nationale et des FAC ont été soulignées par d’autres, dont Ron Heisler, qui était le directeur des opérations de Citoyenneté et Immigration Canada pour la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard en 1999. Son équipe a dirigé le projet de concert avec le MDN, et il a fait remarquer que sans l’utilisation des avions des FAC, le soutien des membres des FAC au sol et la possibilité d’occuper des logements à Greenwood (Nouvelle-Écosse), à Halifax et à Gagetown (Nouveau-Brunswick), l’opération aurait été irréalisable.

« Nous avons eu tellement de personnes phénoménales qui ont participé au projet et qui voulaient toutes vraiment être là pour aider, et cela a apporté une énorme contribution », a déclaré M. Heisler.

Il a de bons souvenirs, notamment de l’équipe de jeunes diplômés en médecine de l’Université Dalhousie qui ont aidé à évaluer les nouveaux arrivants, ainsi que de la première naissance et du premier mariage des réfugiés. Parmi les moments les plus difficiles, il y a eu le profond sentiment ressenti lorsque les premiers avions ont atterri, ainsi que les adieux émotionnels lorsque certains réfugiés ont décidé de rentrer au Kosovo des mois plus tard.

« C’est un beau groupe de gens et nous aurions aimé qu’ils puissent tous rester ici en Nouvelle-Écosse avec nous », a déclaré M. Heisler.

La rencontre du 20e anniversaire faisait suite à une visite spéciale du président du Kosovo, Hashim Thaci, à la BFC Halifax à la fin de 2017, à laquelle se sont joints la famille Rexhepi et d’autres anciens réfugiés pour remercier les FAC et le MDN de leur rôle dans l’Op Parasol.