Corps de cadets de la Marine royale canadienne Fraser

Nouvelles du Pacifique / Le 3 juin 2014 / Numéro de projet : 06-03-Cadets

Quarante membres du Corps de cadets de la Marine royale canadienne (CCMRC) Fraser ont eu une expérience de première main de la vie et des opérations dans la Marine lors d’une visite à la Base des Forces canadiennes (BFC) Esquimalt, le 20 mai 2014. Le Corps a été accompagné tout au long de la journée par des membres de la Marine royale canadienne (MRC) qui ont montré aux cadets toute une gamme d’unités et de navires. Visitant également la base, il y avait un groupe de plus de trente cadets de la Marine de la Nouvelle-Zélande, arrivé récemment d’une tournée de bienvenue à Vancouver organisée par leurs homologues canadiens.

Commençant la journée par une visite du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Yellowknife, le Corps a continué avec une visite du Wolf et de l’Orca, deux navires-patrouilleurs d’instruction de la classe Orca, ainsi que de l’Unité de plongée de la Flotte (UPF). Mais le point culminant de la journée a peut-être été la visite du NCSM Winnipeg, une frégate de la classe Halifax. Le navire a récemment subi des travaux de maintenance et de modernisation en vertu du programme de Prolongation de la vie de l’équipement des frégates (FELEX)/Modernisation des navires de la classe Halifax (MCH). Le Corps a eu l’occasion de voir de première main les  nouveaux systèmes de combat et mécaniques améliorés du navire, y compris les systèmes de conduite de tir et de rapport des avaries maintenant à la fine pointe de la technologie. Une visite de l’armoire des armes légères du Winnipeg et une démonstration des différentes armes à feu utilisées par les membres de l’équipe d’arraisonnement de navires (EAN), dont le fusil d’assaut C7 et la mitraillette MP5, effectuée par le Premier maître de 2e classe Carnegie, maître de manœuvre du Winnipeg, a démontré aux cadets certaines des caractéristiques opérationnelles les plus excitantes de la Marine.

Le commandant du Corps, le Lieutenant de vaisseau Bryan Watson, un cadre de l’industrie de l’hospitalité qui consacre son temps libre au CCMRC Fraser, a aimé superviser la visite et a exprimé sa fierté de voir les cadets se développer. Lui-même un ancien du CCMRC Fraser, le Ltv Watson a renoué avec un autre ancien cadet du Corps, le Sous-lieutenant Smirnov, officier de plongée du Winnipeg guidant la visite. « C’est amusant de les voir grandir, passant d’enfants timides aux dirigeants confiants à l’aise de donner une présentation à leurs pairs et autres », a déclaré le Lt Watson. En donnant aux cadets des occasions qu’ils ne pourraient avoir autrement, tels des échanges internationaux, des compétitions sportives organisées et des possibilités de bénévolat, cela leur permet de devenir des membres actifs et responsables dans leurs communautés et d’apporter une contribution précieuse à la société canadienne. Ainsi, le CCMRC Fraser a récemment terminé une collecte de denrées alimentaires au cours de laquelle plus de 2 600 lb de denrées non périssables ont été amassées pour la banque alimentaire de New Westminster. Le Lt Watson a également souligné que le programme des cadets offre une occasion unique aux enfants des nouveaux immigrants au Canada, dont beaucoup n’ont pas de compétences en anglais et vivent un isolement pendant leur temps initial au pays, de se faire des amis et de devenir à l’aise dans leur nouvelle culture.

 Âgés de 12 à 18 ans, la plupart des cadets restent dans le programme pendant environ 5 ans. « Les cadets vous donnent des compétences de vie et une véritable perspective du monde », souligne le PM 1 Louisia Tsang, élève de 12e année qui en est à sa sixième et dernière année au CCMRC Fraser. Le PM 1 Tsang a donné comme exemple que ses compétences en géographie acquises à l’école ont été mises à l’épreuve en mer lors d’exercices de navigation. Interrogée à savoir si une carrière militaire était quelque chose qu’elle espérait poursuivre, le PM 1 Tsang a dit qu’elle n’était pas encore tout à fait décidée à cet effet, mais qu’elle était sûre que son temps au CCMRC Fraser l’avait préparée à toute carrière stimulante qu’elle déciderait d’embrasser.