Concilier travail et vie personnelle en mer pour rester dans la zone verte

Galerie d'images

Nouvelles de la Marine / Le 15 novembre 2018

Quand ils sont déployés à bord d’un navire, les marins vivent là où ils travaillent. Même s’il existe en place une rotation régulière des quarts de travail, on peut être tenté de laisser le travail empiéter sur le temps de repos à un tel point que la vie en mer semble être un cycle de travail sans fin entrecoupé par des périodes de sommeil.    

Que font donc les marins pour maintenir un certain équilibre à bord du navire?

Dans bien des cas, il faut s’astreindre à une certaine discipline pour reconnaître que le manque de repos nuit à la productivité et à l’efficacité du marin à mesure que l’état de santé mentale de celui-ci passe de la zone verte à la zone jaune, puis la zone rouge.

« C’est une question d’endurance et de persévérance », a expliqué l’adjoint au médecin du NCSM Nanaimo, dont le nom ne peut être divulgué pour des raisons de sécurité opérationnelle.

« Si vous pouvez prendre le temps de sortir de la zone jaune ou rouge et de revenir à la zone verte, vous vous doterez d’une meilleure capacité de persévérance et vous resterez en bonne santé mentale pendant toute la durée du déploiement en mer. »

À bord du NCSM Nanaimo, dans le cadre de sa participation à l’opération CARIBBE, l’équipage travaille d’arrache-pied pour assurer l’entretien du navire en mer, mais à mesure que la mission se poursuit, des activités de détente intéressantes et particulières sont entreprises dans les mess et les diverses parties du navire.   

« J’ai apporté avec moi quelque chose qui est facile à transporter », a dit l’officier de pont du NCSM Nanaimo, qui fait du crochet dans ses temps libres.

« Je n’ai pas le temps de faire du crochet chez moi, je profite alors du temps dont je dispose entre deux quarts pour faire un chandail. »

« Pour ma part, j’aimer m’étendre sur ma couchette et lire avant de me coucher le soir », a fait remarquer un manœuvrier.  

« La lecture me prédispose au sommeil en m’offrant la possibilité de me détacher du travail que je fais pendant la journée. »

Pour le commandant, veiller au bon moral et au bien-être mental en mer est une priorité.

« Le travail que nous accomplissons en mer est ardu et souvent stressant », a précisé le capitaine de corvette Jason Bergen, commandant du NCSM Nanaimo.

« Il faut prendre le temps chaque jour de relaxer pour rester dans la zone verte. Une bonne santé mentale est importante pour qui veut garder le moral à bord du navire, et elle a une incidence directe sur notre capacité opérationnelle. »

Pendant que le NCSM Nanaimo poursuit son déploiement, l’équipage a adopté une routine afin d’assurer un équilibre entre les opérations et les temps libres. Le moral est bon, et un sondage mené récemment a révélé que l’entraînement était le moyen le plus populaire pour se détendre entre deux quarts. La lecture n’était pas loin derrière. Dormir, passer du temps avec ses camarades marins au mess et visionner des films figuraient aussi parmi les activités prisées.

Sondage mené à bord du navire : Quelle est votre activité favorite lorsque vous n’êtes pas de garde?

  • Entraînement : 9
  • Lecture : 7
  • Passer du temps avec ses camarades marins : 6
  • Dormir : 6
  • Visionner des films : 4
  • Autres (jeux, artisanat, musique) : 7