Capitaine de corvette Paul Smith

Nouvelles de l’Atlantique / Le 21 février 2017

Le capitaine de corvette Paul Smith est occupé à se préparer pour sa première mission an Afrique occidentale, après trois ans de commandement de deux navires canadiens de Sa Majesté de classe Kingston, le KINGSTON et le SUMMERSIDE, basés à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Le Capc Smith s’entretient avec des historiens et des experts afin d’en apprendre davantage sur le patrimoine africain et sur le lien profond qui unit la Nouvelle-Écosse et la Sierra Leone. Il dit : « Chaque fois que je me rends quelque part, j’aime me renseigner sur l’endroit où je vais, avant de partir. Comme il y a un lien aussi profond entre la Nouvelle-Écosse et la Sierra Leone, il est important de connaître les détails. »

Le Capc Smith et son équipage à bord du NCSM SUMMERSIDE se préparent à participer à l’exercice NEPTUNE TRIDENT 17-1 dans le cadre duquel ils collaboreront avec les marines partenaires dans le golfe de Guinée au large de la côte de l’Afrique occidentale. Le Capc Smith compare son équipe à « une machine bien rodée ». Il ajoute que la partie la plus difficile du commandement est de se retirer pour laisser l’équipe faire son travail. « Commander signifie savoir quand prendre des décisions et laisser l’équipe vous conseiller sur la suite des choses. »

Né à Lionel Town, en Jamaïque, le Capc Smith arrive au Canada à l’âge de 6 ans avec sa famille. Il grandit en Ontario et, à l’adolescence, il déménage à Halifax où il termine son instruction militaire de base à l’âge de 19 ans après s’être enrôlé dans la Marine royale canadienne en 1986. En 1999, le Capc Smith est enseigne de vaisseau de 1re classe et il accepte son brevet d’officier après environ 14 ans comme militaire du rang (MR). Il continue de progresser dans les rangs et est promu au grade actuel en janvier 2010. Il est nommé commandant de son premier navire, le NCSM KINGSTON, en juillet 2014.

Trois jours avant d’assumer le commandement du NCSM KINGSTON, le Capc Smith apprend qu’il accueillera à bord le premier ministre de l’époque. C’était pendant les visites dans le Nord du premier ministre Stephen Harper et dans le cadre d’une participation du KINGSTON aux patrouilles de l’Arctique canadien, à la recherche des navires perdus de l’expédition de Franklin, les NCM EREBUS et TERROR. Il ajoute que « l’Arctique est fantastique, que quiconque a la chance d’y aller devrait le faire.

Le Capc Smith reconnaît l’importance de la collaboration avec d’autres marines, pour apprendre l’une de l’autre et collaborer. Il ajoute qu’il importe d’être en mesure d’apprendre des pays alliés pendant les exercices interarmées de l’OTAN afin de comprendre comment les équipes de commandement des alliés travaillent, de réfléchir à ce qui fonctionne pour leur navire et ce qui ne fonctionne pas. « J’aime travailler avec les autres marines. Pour être en mesure de voir comment les autres s’y prennent pour diriger leur organisation, il faut être capable de sortir de sa propre organisation et voir comment les autres dirigeants s’y prennent », dit le Capc Smith.

Au cours de l’Opération CARIBBE 2016, le Capc Smith est commandant du NCSM SUMMERSIDE lorsque ce dernier met les voiles vers les Caraïbes dans le but de participer à une campagne multinationale de lutte contre le trafic de drogues. Dans le cadre de sa participation à l’opération, le NCSM SUMMERSIDE intercepte près de 11 millions de dollars de cocaïne.

 J’ai été extrêmement chanceux tout au long de ma carrière. Je suis allé dans l’Arctique, les Caraïbes, la Méditerranée, et maintenant sur la côte ouest de l’Afrique, et tout cela pendant mes trois courtes années de commandement. » Il se décrit comme un marin professionnel, qui a passé près de 25 ans à bord d’un navire, et il dit : « j’aime beaucoup vivre de nouvelle expérience.