Le 8 avril : Le point de la Marine royale canadienne sur la lutte en cours contre la COVID-19

COVID-19 / Le 8 avril 2020

Camarades de bord et familles,

J’espère que vous et vos familles vous adaptez du mieux que vous le pouvez à vos nouvelles habitudes et que vous êtes en bonne santé, en sécurité et prêts! Nous vivons des temps difficiles, mais je suis réconforté de voir l’effet que nous pouvons avoir lorsque nous travaillons ensemble – nous sommes, en effet, en train d’#AplatirLaCourbe. Dans tout le Canada, les membres de notre Équipe de la Défense sont clairement #TousSolidaires et font leur part au moyen des gestes simples que sont l’éloignement physique et le lavage des mains pour aider à prévenir la propagation de la COVID-19. En restant éloignés et en rendant ces gestes personnels routiniers, nous faisons la chose la plus socialement responsable possible tout en préservant notre disponibilité opérationnelle pour toutes les tâches ou missions à venir. Bien sûr, comme je l’ai déjà mentionné, afin de pouvoir agir lorsqu’on nous le demande, nous devons également pleinement intégrer des mesures pour rester en forme physiquement et mentalement à nos nouvelles routines – et je vois dans les médias sociaux que beaucoup d’entre vous ont pris de telles mesures! À ces fins, je vous invite à continuer de tirer parti des services encore disponibles par l’entremise de nos Centres de ressources pour les familles des militaires (Halifax et Esquimalt) et des Programmes de soutien du personnel - des organisations qui une fois de plus excellent lorsque nous en avons besoin! Chers camarades de bord, vous restez effectivement « aptes au combat » en tant que membres de l’Équipe de la Défense! Bravo Zulu et continuez sur votre lancée!

Vous vous souviendrez que ma MISE À JOUR n° 2 de la semaine dernière indiquait que la Marine royale canadienne (MRC), comme le reste des Forces armées canadiennes (FAC), a pris certaines mesures organisationnelles pour s’assurer que nous restions également « aptes au combat » collectivement! En plus des mesures sans précédent que nous avons prises pour protéger la santé et le bien-être de nos marins et de notre personnel civil, en fonction des pratiques exemplaires recommandées par les autorités sanitaires canadiennes et le médecin général des Forces canadiennes, nous avons considérablement réduit nos activités non essentielles à terre et en mer. Cela nous a permis de nous concentrer sur des activités essentielles telles que les opérations LASER (lutte contre la pandémie) et LENTUS (urgence nationale), auxquelles la MRC a déjà affecté, parmi ses autres contributions, quatre frégates, deux navires de défense côtière, deux compagnies d’intervention nationale, deux sous-unités de bateaux, deux équipes de plongeurs-démineurs, cinq compagnies de service général de réservistes de la Marine et des équipes de forces d’intervention locales. 

Ayant procédé à ces affectations de forces dans le cadre des activités à l’échelle des FAC, il est essentiel que la MRC préserve désormais l’intégrité de ses forces afin de pouvoir répondre aux besoins – s’ils surviennent – des autorités civiles et des Canadiens lorsqu’elle en reçoit l’ordre par le Commandement des opérations interarmées du Canada au nom du Chef d’état-major de la défense, conformément aux instructions du gouvernement du Canada. Pour cette raison, et par grand souci de prudence, les équipages de navires – tels que ceux des Navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Ville de Québec et Moncton de la flotte de l’Atlantique – sont soumis à un isolement avant de monter à bord de leurs navires pour servir, être déployés ou prendre la mer afin d’éviter de contracter le virus, tandis que les navires dont le temps passé en mer pendant que le virus se propageait ont déjà prouvé qu’ils n’étaient pas touchés par la COVID-19 – y compris les NCSM Calgary, Regina et Brandon de la flotte du Pacifique qui viennent de terminer un exercice de groupe opérationnel de plusieurs semaines, et deux patrouilleurs de la classe Orca avec des officiers de guerre navale stagiaires à bord – resteront en mer pendant une période indéterminée afin d’éviter les vecteurs de transmission du virus tout en préservant la disponibilité individuelle et collective.

Cette semaine, quatre navires de la classe Kingston, deux par côte, reviendront également d’opérations internationales raccourcies en raison de la COVID. Ces navires, dont le statut « exempt de la COVID » est connu et ayant passé plus de 14 jours en mer depuis leur dernière escale, vont maintenant, au moins pour un court moment, rester en mer et être immédiatement disponibles pour être utilisés dans le cadre de l’opération LASER. Les NCSM Nanaimo et Whitehorse qui reviennent de l’opération CARIBBE dans l’Est de l’océan Pacifique (lutte contre le trafic de stupéfiants) se joindront au groupe opérationnel en mer sur la côte Ouest. Pendant ce temps sur la côte Est, les NCSM Glace Bay et Shawinigan, qui reviennent d’un déploiement dans le cadre de l’opération PROJECTION (Afrique), constitueront la composante exempte de la COVID de la contribution de la flotte de l’Atlantique à l’opération LASER, au moins jusqu’à ce que les Ville de Québec et Moncton achèvent l’isolement préalable aux opérations.

En ce qui concerne les camarades de bord qui reviennent de leurs succès à l’étranger, nous vous saluons d’avoir représenté le Canada de façon si impressionnante à l’étranger avant de rentrer plus tôt que prévu au pays pour poursuivre votre déploiement dans les eaux nationales tout en vous orientant vers une nouvelle mission – notre préoccupation en ces temps sans précédent. Bien que les changements de mission en cours d’un déploiement ne soient pas du tout rares au sein de la MRC, le fait que cette réaffectation implique de rester en mer dans les eaux nationales après le voyage de redéploiement pour rentrer au Canada rend cette situation plutôt unique. Cela rend également les choses particulièrement difficiles pour vos familles dont la routine quotidienne et le sacrifice considérable pour permettre votre service en mer sont amplifiés en ces temps sans précédent et par le caractère unique de la façon dont votre déploiement se poursuivra – nous les remercions pour leur soutien continu. Bravo Zulu et merci à vous, camarades de bord et famille, pour la détermination dont vous faites preuve et les sacrifices uniques que vous faites en vous joignant à notre combat contre cet ennemi.

Enfin, je dois dire que nous sommes très fiers de l’équipage du NCSM Calgary, qui a réussi les essais de disponibilité opérationnelle et a été certifié pour les opérations expéditionnaires à haut niveau de préparation. Maintenant prêt à l’action, le Calgary devait être déployé dans le cadre de l’Op PROJECTION (Asie-Pacifique) / Op NEON (mise en application de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies au large de la péninsule coréenne). Cependant, ce déploiement international a été reporté en raison des répercussions régionales de la COVID-19. Par conséquent, le Calgary restera également en mer pour le moment, et augmentera donc la capacité de la MRC d’exécuter les tâches des opérations LASER/LENTUS selon les besoins.

Chers camarades de bord, ces actions nous ont préparés à agir immédiatement lorsqu’on nous le demande, en ayant confiance non seulement dans le moment mais aussi dans la disponibilité opérationnelle de la Réserve que nous avons constituée grâce à la dispersion et à la préservation de l’état de préparation et, surtout, dans le fait de savoir que nos familles restent en sécurité et soutenues comme toujours.

Merci à vous tous pour votre travail acharné, votre attention et votre engagement à rester « aptes au combat » et à être « toujours là, toujours prêts » chaque fois! Nous surmontons cette épreuve, ensemble.

 

Sincères salutations,

Vice-amiral Art McDonald
Commandant de la MRC