Passage du GPM OSMN au GPM TECH MAR

L'ENCRE - avril 2017 / Le 31 mai 2017

Par le PM 2 Shaun Perry, DPIM

Après 19 années fructueuses, le groupe professionnel militaire (GPM) Opérateur de systèmes de mécanique navale (OSMN) sera modifié pour répondre aux exigences de la Marine royale canadienne (MRC) d'aujourd'hui et deviendra le GPM Technicien maritime (TECH MAR). Afin de permettre à la Mécanique navale de demeurer pertinente au sein de la Réserve navale (RESNAV), la présente transition est nécessaire, à l'instar de celle qui a eu lieu en janvier 1998 lorsque le GPM Mécanicien diesel (MECH D) est devenu le GPM OSMN pour répondre aux besoins changeants qui se présentaient alors.

L'élément de la Réserve du GPM TECH MAR permettra au génie de la Réserve, dans un rôle de renforcement stratégique, d'appuyer la mission de la RESNAV, qui consiste à mettre sur pied une force de mécaniciens formés qui peuvent être employés en mer et à terre dans le cadre de diverses missions. L'emploi des TECH MAR RESNAV mettra l'accent sur le soutien des équipes de sécurité navales (ESN), du Groupe des opérations tactiques maritimes (GOTM) en ce qui concerne l'entretien des petites embarcations et de la flotte ORCA en mer, ainsi que sur le renfort apporté aux autres navires de surface. Pendant la transition de GPM, un mécanisme d'avancement professionnel viable des réservistes en service de classe A doit être mis en œuvre afin de permettre aux TECH MAR spécialisés à temps plein de monter en grade et d'occuper des postes intéressants, tant en mer qu'à terre, dans toutes les classes de service.

L'élément de la Réserve du GPM TECH MAR a été créé conformément à l'orientation de la MRC pour inclure le travail du GPM OSMN dans l'analyse du GPM TECH MAR afin qu'il corresponde au concept de « Marine unique ». Les résultats ont été compilés par le groupe de travail de la Réserve sur le GPM TECH MAR RESNAV qui a créé un GPM unique qui correspond au sous GPM Mécanicien. Même s'il s'agissait d'un plan visionnaire des leaders supérieurs qui ont donné les directives concernant le rôle que le génie de la Réserve allait jouer, les commentaires formulés par les militaires de tous les grades au sein de la communauté des OSMN ont eu une incidence et ont permis de façonner l'image de l'élément de la Réserve du GPM TECH MAR. Les données recueillies allaient de la capacité à se salir les mains et à réparer de l'équipement, des qualifications que les militaires à temps partiel sont en mesure d'obtenir, jusqu'à des rôles plus excitants qui ne sont pas liés aux navires de la classe Kingston, etc. Les TECH MAR de la Réserve feront partie d'un GPM qui met l'accent sur la communauté de la Réserve et qui avantage également toutes les classes de service pour soutenir les missions de la RESNAV.

Au cours de la transition, les TECH MAR de la Réserve continueront d'assumer les mêmes fonctions en mer que celles qu'ils assumaient en tant que membres du GPM OSMN, soit celles de préposé aux rondes/préposé à la maintenance et de mécanicien de quart. Cependant, ils auront maintenant l'occasion d'occuper le nouveau poste de pompier sauveur d'hélicoptère (PSH). Cela est également vrai pour les matelots de 3e classe (mat 3)/matelots de 2e classe (Mat 2) responsables de l'entretien de base des petites embarcations, mais l'instruction technique des militaires détenant le grade de matelot de 1re classe (Mat 1) ou un grade supérieur sera améliorée pour satisfaire aux exigences des ESN et du GOTM qui consistent à veiller à ce que l'équipement soit opérationnel en tout temps.

Les TECH MAR de la Réserve pourront acquérir une solide expérience, tant en mer qu'à terre. Les emplois en mer correspondront davantage aux règlements de l'Organisation maritime internationale et de Transports Canada en ce qui concerne les qualifications relatives à la Mécanique navale. Les Mat 1 et les matc qui occupent un emploi à terre seront formés à un niveau technique supérieur. Les TECH MAR de la Réserve auront dorénavant l'occasion d'assumer les fonctions de PSH. Pour assurer le maintien d'une certaine flexibilité et veiller à l'avancement des réservistes, les militaires seront formés pour assumer leurs fonctions, ainsi que les fonctions à terre, en vue de la progression normale une fois la qualification du grade Mat 3 obtenue. Les exigences relatives aux qualifications du grade Mat 2 et Mat 1 nécessaires pour monter en grade ne seront pas définies avant la fin des travaux des comités de rédaction de la norme de qualification et du plan d'instruction.

L'expérience collective acquise par les militaires détenant les grades de Mat 3 à Mat 1 permettra aux membres du GPM de se préparer à avancer et à assumer des fonctions de supervision et de gestion au sein des divisions de la Réserve navale, des ESN/du GOTM et de l'École navale; ainsi qu'à assumer certaines fonctions à bord de navires. Au fur et à mesure que les militaires monteront en grade, les occasions d'assumer des fonctions de gestion augmenteront, tant au niveau régional qu'au niveau stratégique, à l'intérieur et à l'extérieur du GPM. Cela permettra aux TECH MAR de se préparer à exceller dans leur rôle de premier maître.

Le GPM TECH MAR sera officiellement mis sur pied le 1er mai 2017, soit la date de fin des GPM Ingénieur naval, Électrotechnicien et Technicien de coque. La date de fin du GPM OSMN correspondra à celle de la fin de l'examen de l'effectif de la Réserve. Cet examen permettra l'approbation de l'élément de la Réserve du Plan de mise en œuvre de la structure des emplois militaires avant l'abolition du GPM OSMN. Plus tard en 2017, le génie de la Réserve ira de l'avant lorsqu'il aura intégré les meilleurs éléments des GPM MECH D et OSMN. Il pourra ainsi perpétuer l'héritage dont il est fier pendant la transition du GPM OSMN au GPM TECH MAR.