Des membres de la Première réserve réussissent à trouver un emploi civil

L'ENCRE - avril 2017 / Le 31 mai 2017

Par David Calconi, Career Edge

Un nouveau programme aide les membres de la Première réserve à trouver des emplois qui correspondent à leurs objectifs de carrière civile et qui appuient et respectent leur service au sein de leur unité de la Réserve.

Les membres de la Première réserve jouent un rôle essentiel dans la stratégie du Canada visant la mise en place d'un bassin diversifié de militaires qualifiés. Pourtant, de nombreuses personnes quittent la Force de réserve lorsqu'elles sont confrontées à des perspectives d'emploi limitées dans leur communauté civile. L'entraînement des membres de la Première réserve constitue un investissement substantiel pour les Forces armées canadiennes (FAC), et il est donc essentiel pour la Défense nationale du Canada de permettre à ces personnes de vivre, de travailler et de servir dans leur communauté.

Pour aider les réservistes à entrer en contact avec des employeurs civils, Avantage Carrière - une entreprise à vocation sociale canadienne - vient de lancer le Programme de stages rémunérés à l'intention des réservistes des FAC. Appuyé par Emploi et Développement social Canada (EDSC), et en partenariat avec le ministère de la Défense nationale, ce programme renforce la Stratégie emploi jeunesse du gouvernement du Canada, ainsi que la mission des FAC de maintenir en poste le personnel et d'assurer le niveau de disponibilité opérationnelle élevée de la Force de réserve.

OBTENIR UNE CHANCE

Par rapport au chercheur d'emploi moyen, les membres de la Première réserve doivent surmonter de plus gros obstacles lorsqu'ils cherchent un emploi civil qui peut tenir compte de leur horaire d'entraînement et des autres obligations de leur service militaire. Conscient de ce défi, Avantage Carrière collabore avec son réseau d'employeurs pour les éduquer sur le type de mesures d'adaptation dont les réservistes ont besoin, tout en créant des occasions de travail qui permettent aux réservistes d'avoir une chance avec des employeurs qui sont déterminés à appuyer les Forces armées canadiennes.

Depuis le début de la phase de mise en œuvre du programme l'an dernier, des réservistes ont déjà obtenu des stages professionnels dans des domaines ciblés, comme les services financiers, la TI et les télécommunications, l'industrie pharmaceutique et les services professionnels.

ACQUÉRIR DE L'EXPÉRIENCE DANS LE MILIEU CIVIL

Après avoir percé dans la main-d’œuvre civile par l'entremise du modèle de stages, les réservistes peuvent acquérir de l'expérience de travail utile qui reflète leurs objectifs d'éducation et de carrière, tout en tirant parti des compétences qu'ils ont acquises par l'entremise de leur instruction et service militaires.

« Le stage m'a donné une excellente occasion d'apprendre et d'appliquer les compétences et connaissances que j'ai acquises tout au long de ma carrière militaire et de mes études, a déclaré le caporal-chef (Cplc) Roy Liang du 32e Régiment des transmissions, qui a obtenu un stage dans une grande entreprise pharmaceutique canadienne par l'entremise du programme. Dans l'ensemble, le stage m'a grandement aidé à lancer ma carrière dans le domaine de la gestion des ressources humaines », a-t-il déclaré.

Avant de terminer son stage, le Cplc Liang a reçu une offre de poste permanent au sein de la même entreprise qui lui a procuré son stage.

De même, le soldat Andrés Lapeña du Royal Regiment of Canada a trouvé son emploi civil de rêve après son stage.

« J'ai reçu une offre d'emploi du département du service à la clientèle de la Banque royale du Canada en tant qu'analyste. Je commence mon emploi dès la fin de mon stage. Ce poste était exactement celui que je convoitais au début du stage. Je suis heureux que tout ait aussi bien marché », a déclaré le soldat Lapeña.

MAINTIEN EN POSTE DES RÉSERVISTES

L'obtention d'un emploi civil près de leur unité de la Réserve a permis aux réservistes de recentrer leur accent sur leur instruction militaire et de demeurer établis dans leur collectivité. Des employeurs qui ont embauché des réservistes au moyen du programme reconnaissent la valeur qu'ils apportent à la population active, et ont mis en place les mesures nécessaires pour permettre aux réservistes d'assister aux soirées de rassemblement, aux exercices de fin de semaine et à l'entraînement d'été.

De plus, les employeurs civils comprennent mieux les besoins des réservistes et ont bonifié leurs stratégies de recrutement afin de mieux s'adapter au milieu militaire. Ce programme a pavé la voie à d'autres réservistes afin qu'ils puissent découvrir des possibilités d'emplois civils, sans avoir à restreindre leur entraînement, à déménager ou à quitter les Forces complètement. Ce programme contribue ainsi à un meilleur maintien en poste des réservistes.

Par exemple, la Banque Scotia a renforcé ses stratégies de recrutement de militaires au sein de son équipe de recrutement axé sur la diversité en embauchant le sergent (Sgt) Ryan Vine, un réserviste du Royal Hamilton Light Infantry. Compte tenu de sa connaissance de la structure des Forces armées canadiennes et de ses qualifications, le Sgt Vine est responsable du ressourcement et de la facilitation de l'embauche de vétérans - ce qui comprend les réservistes actifs et anciens - au sein de la banque, tout en collaborant avec les partenaires communautaires pour recruter les nouveaux arrivants syriens.

Depuis qu'il a entrepris son stage en août 2016, le Sgt Vine a aidé des collègues réservistes à se joindre à la banque grâce au recrutement et à la promotion de candidats ayant de l'expérience militaire. « Être en mesure d'avoir un effet positif direct sur l'embauche de vétérans et de réservistes rend mon travail extrêmement enrichissant, a-t-il déclaré. J'ai pu embaucher un nouveau conseiller financier stagiaire à Hamilton en Ontario directement grâce au programme Avantage Carrière pour les réservistes des FAC. Ce militaire avait de la difficulté à trouver un emploi civil dans son domaine et souhaitait gravir les échelons en tant que conseiller financier. Le fait de trouver à un autre militaire de la même brigade un poste qui correspond à ses objectifs professionnels fut pour moi une réalisation majeure. »

Le Programme de stages rémunérés à l'intention des réservistes des FAC est un projet-pilote de trois ans, mais Avantage Carrière travaille pour en faire un programme autosuffisant, et pour l'élargir à l'ensemble du Canada durant la prochaine année. Pour en apprendre davantage, consultez le site www.careeredge.ca/caf.