Divisions de la Réserve navale : Préserver notre histoire et moderniser notre force

Galerie d'images

La Vigie - Automne 2017 / Le 31 octobre 2017

Par le capitaine de corvette David Lewis

Depuis plus de 100 ans, la Marine royale canadienne (MRC) maintient une présence forte, dynamique et engagée à Halifax et Victoria. La population de ces régions est habituée à la présence de navires de la MRC dans ses ports et de marins dans ses rues.

Or, il en va autrement dans le vaste territoire canadien entre ces deux villes. C’est pourquoi l’une des missions des divisions de la Réserve navale (DRN) est de « soutenir les efforts de la Marine visant à nouer des liens avec les Canadiens, par le maintien d’une vaste présence nationale. »

Depuis près d’un siècle, les DRN accomplissent cette tâche.

Les montagnes, les prairies et les terres agricoles pourraient ne jamais voir un marin canadien sans les 24 DRN locales représentant la MRC. Ces « frégates de pierre » génèrent une source stratégique durable de personnel qualifié pour les opérations des Forces armées canadiennes. Ces marins locaux participent activement aux activités communautaires. Non seulement s’entrainent-ils pour renforcer la flotte, mais ils participent aussi aux opérations en cas de situations d’urgence au pays.

Répondre à l’appel

Les marins des DRN sont intervenus pour aider leurs compatriotes lors de tempêtes de verglas, d’ouragans, d’inondations et autres catastrophes naturelles.

Tout au long de leur histoire, ils ont répondu à l’appel, même dans les heures les plus sombres du monde. Lorsque le fléau nazi s’est répandu en Europe, le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Unicorn de Saskatoon a enrôlé plus de 3 000 fils des Prairies, alors que le NCSM Chippawa à Winnipeg, en dépit d’être le plus à l’intérieur des terres, est devenu la troisième source de recrutement de la MRC. Le NCSM Prevost, de London, en Ontario, a recruté près de 5 000 marins pour l’effort de guerre et établi un centre de formation en anglais pour les marins francophones.

La liste se poursuit avec une myriade de services et d’opérations. Le NCSM Tecumseh de Calgary a recruté le pilote naval Robert Hampton Gray, seul membre de la MRC à recevoir la Croix de Victoria. Le NCSM York de Toronto était l’un des principaux dépôts de recrutement naval du Commonwealth britannique; on y a enrôlé près de 17 000 hommes et femmes.

Plus récemment, nous avons vu les DRN de Montréal, Québec, Sept-Îles et Chicoutimi (entre autres) prêter main-forte lors des inondations qui menaçaient Montréal. Le NCSM Cabot de St. John’s a hébergé près de 500 personnes dont les voyages étaient annulés à la suite des attentats terroristes du 11 septembre 2001.

Telles sont les histoires des réservistes de la MRC. Des milliers d’histoires inédites sur les traversées océaniques dans les glaces pendant la bataille de l’Atlantique, les opérations le long du littoral en Corée, les missions modernes en tant que premiers intervenants en Haïti et les déploiements avancés dans le monde.  

Notre mission en tant que réservistes navals est de conserver fièrement l’héritage qui nous a été confié et de le perpétuer avec l’identité et l’image de marque d’une force active, formidable et pertinente pour l’avenir.

Une image de marque pour la Réserve navale

L’image de marque en général a évolué au fil des ans. Autrefois, il suffisait de décrire le produit. Une publicité pour une boisson gazeuse populaire la disait « fraîche et rafraichissante », une publicité pour une voiture annonçait la puissance et le kilométrage du véhicule. Les choses ont changé.

L’évolution de l’image de marque nous éloigne du produit lui-même pour favoriser l’expérience ou l’émotion que représente le produit. La publicité moderne de boisson gazeuse nous présente des images de planchistes, d’adeptes de surf ou d’athlètes, accompagnées du logo du produit. La publicité moderne de voiture met en vedette un père exprimant son amour pour sa famille et son désir de les protéger, pour ensuite le montrer en train de faire cadeau à sa fille d’une voiture de la marque annoncée.

La majeure partie de notre expérience avec une image de marque est suscitée par les associations que nous faisons et non par expérience personnelle. Nous supposons qu’un restaurant nous plairait après avoir vu des moments chaleureux intimes dans une publicité pour ce restaurant.

C’est notre défi en tant que membres d’une division de la Réserve navale. Nous devons personnifier l’expérience de la marque MRC et la transmettre. Très souvent, nous sommes le premier et le seul contact que de nombreux Canadiens auront avec la Marine. Il est donc primordial, dans le cadre du concept de « Marine unie » de représenter l’ensemble de la MRC. Les DRN sont des « vitrines » partout au pays et c’est notre travail de présenter au public un produit moderne et passionnant.

Le placement du produit est essentiel. Pour commercialiser notre marque, nous devons évaluer où nous pouvons atteindre une visibilité maximale dans les groupes démographiques que nous visons. Quelles autres marques visent la même démographie et où choisissent-elles de s’afficher? Un producteur de boissons énergétiques choisit-il de s’associer à un salon des métiers d’arts ou à une course à obstacles? Un détaillant d’équipement de sport cherche-t-il à attirer l’attention lors d’un spectacle sur glace de personnages de dessin animé ou lors d’une partie de hockey?

Pour mieux faire connaître notre image et créer une « attente de l’expérience » immédiate et précise connexe, nous devons être dynamiques et agir stratégiquement. Notre marque est notre promesse. La promesse qu’une force capable, forte et sûre sert aujourd’hui au nom des Canadiens, et que ses membres vivent une aventure passionnante et enrichissante.

Les bonnes marques n’apparaissent pas par magie. Elles sont le fruit du travail d’un groupe dévoué à faire valoir un produit auquel il croit. Le plus important placement de produit dans notre cas se réalise grâce aux réservistes des divisions de la Réserve navale dans leur collectivité. 

Comprendre l’histoire et la mission

Les marins qui comprennent leur histoire et leur mission peuvent intégrer une fierté de leur image de marque qui rayonnera. Ils choisiront de s’identifier à cette image en portant des vêtements de la DRN/MRC, en publiant leurs expériences sur les réseaux sociaux, en parlant de leurs expériences et en faisant la promotion de la MRC dans leurs cercles. C’est ainsi qu’une marque est construite et renforcée à l’échelle locale. Cette image de marque nous appartient; c’est celle de nos marins.

À l’époque des costumes de marins à pattes larges sur les vieilles photos en noir et blanc, les marins étaient eux aussi l’image de marque. Ils représentaient une force active, formidable et pertinente pour l’avenir. Nous sommes cet avenir. C’est maintenant notre privilège et notre responsabilité de maintenir l’image de marque dont nous avons hérité. Nous devons être vigilants dans nos DRN, nos médias sociaux, notre imagerie et notre quotidien pour promouvoir et renforcer notre force active, formidable et pertinente pour l’avenir.