Actualité de votre marine - Volume 4 numéro 9

La bannière d'Actualité de votre marine

« Actualité de votre Marine » est un bulletin mensuel qui comprend des articles sur les opérations en cours de la Marine royale canadienne, sur nos marins et les héros de la Marine, sur les équipements et les technologies récents, ainsi que les meilleures photos et vidéos. Cliquez ici pour vous abonner à notre liste de diffusion électronique.


Le points sur les opérations

Un marin à bord du NCSM Harry DeWolf manipule les stupéfiants saisis

MDN

Un marin à bord du NCSM Harry DeWolf manipule les stupéfiants saisis pendant l’opération Caribbe.

Le NCSM Harry DeWolf mène les premières opérations de répression du trafic de drogue dans le cadre de l’opération Caribbe

Depuis son déploiement dans le cadre de l’opération (Op) Caribbe, le premier navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique au Canada, le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Harry DeWolf, et son détachement des forces de l’ordre de la Garde côtière américaine ont mené à bien deux opérations de répression du trafic de drogue dans le secteur est du Pacifique.

La première arrestation s’est produite le 8 novembre, lorsqu’un navire d’intérêt a été intercepté dans l’obscurité, ce qui a mené à une saisie de 1 300 kg de cocaïne, à la collecte de renseignements sur une organisation criminelle transnationale et à la perturbation d’un itinéraire de contrebande déterminé.

À peine 10 jours plus tard, au petit matin du 18 novembre, le NCSM Harry DeWolf a repéré un navire d’intérêt rapide à environ 26 milles marins de sa position. L’équipage du navire a préparé calmement ses canots de sauvetage polyvalents avant de se mettre à sa poursuite. Une fois le navire arrêté, la fouille a permis de saisir 1 289 kg de cocaïne.

Le déploiement dans le cadre de l’Op Caribbe a eu lieu au cours de la patrouille du navire, d’une durée de plusieurs mois, en Amérique du Nord. Le NCSM Harry DeWolf commencera bientôt son trajet le long de la côte est, en passant par le canal de Panama, pour arriver à son port d’attache à Halifax, à temps pour les Fêtes.

Le NCSM Winnipeg navigue en formation

MDN

Le NCSM Winnipeg navigue en formation au début de l’exercice Annualex 2021.

Le NCSM Winnipeg participe à l’exercice Annualex 2021 dans le cadre de l’Op Projection

Le NCSM Winnipeg, qui est actuellement déployé dans la région Asie-Pacifique dans le cadre de l’opération Projection, a participé à un exercice annuel dans la mer des Philippines du 21 au 30 novembre.

En plus de la Marine royale canadienne (MRC), les marines participantes comprenaient la Marine royale australienne, la Marine allemande, la Force maritime d’autodéfense du Japon et la Marine américaine.

Se voulant une occasion d’améliorer l’interopérabilité, l’exercice s’est concentré sur des domaines tels que les tactiques de communication maritime améliorées, les opérations de guerre anti-sous-marine, les opérations de défense aérienne, les ravitaillements en mer, les opérations aériennes entre ponts et les manœuvres d’interdiction maritime.

« La Marine royale canadienne est fière de participer à cet exercice important visant à améliorer l’interopérabilité et l’intégration entre les pays alliés et partenaires », a déclaré le capitaine de frégate Doug Layton, commandant du NCSM Winnipeg.

« Nos efforts combinés pendant l’exercice Annualex aident à renforcer la confiance dans le cadre de nos opérations communes et à maintenir les niveaux de préparation les plus élevés entre les marines partageant les mêmes idées. »

##MCECOPY##Le matelot de 2e classe Alicia Campbell est prête à combattre un incendie simulé

MDN

Le matelot de 2e classe Alicia Campbell est prête à combattre un incendie simulé dans les dortoirs à bord du NCSM Fredericton lors d’un exercice de défense aérienne dans le cadre de l’opération Reassurance.

Un incendie survient dans la salle des machines du NCSM Fredericton lors de l’opération Reassurance

Tôt le matin du 18 novembre, alors que le navire était déployé au large de la Norvège dans le cadre de l’opération Reassurance, un incendie s’est déclaré dans la salle des machines avant du NCSM Fredericton.

L’équipage a immédiatement éteint l’incendie et personne n’a été blessé.

Après avoir inspecté le navire et confirmé qu’il n’y avait plus de menace, l’équipage s’est rendu à Trondheim, en Norvège, afin que le navire soit inspecté et réparé. Tout au long de cet incident, l’équipage du NCSM Fredericton a été appuyé par ceux de plusieurs autres navires de guerre faisant partie du 1er Groupe de la Force navale permanente de l’OTAN, ainsi que par le Navire danois de Sa Majesté Triton et les garde-côtes norvégiens.

Au moment d’écrire ces lignes, le navire était toujours à quai à Trondheim, afin de conclure l’enquête initiale et de planifier les réparations du moteur, avec le soutien du Canada. Le NCSM Fredericton devrait rentrer à son port d’attache de Halifax comme prévu pour la période des Fêtes.

Cet incident est un autre rappel brutal que, tant à quai qu’en mer, les incendies sur les navires sont une menace constante que chaque marin doit être prêt à combattre.

En vedette dans ce numéro

Les matelots de 2e classe Audrina N’Guessan et Patrick Pilon du NCSM Calgary ont été en communication régulièrement par appel vidéo avec les élèves de 4e année

DND

Dans le cadre du programme Entre mer et terre, les matelots de 2e classe Audrina N’Guessan et Patrick Pilon du NCSM Calgary ont été en communication régulièrement par appel vidéo avec les élèves de 4e année de l’école Douglasdale de Calgary pendant le déploiement du navire en 2021.

Les marins du NCSM Calgary se connectent avec des étudiants de la ville du même nom

Pendant qu’ils menaient une mission active de lutte contre le terrorisme dans la mer d’Oman lors de leur dernier déploiement, des marins du NCSM Calgary ont interrompu leurs activités quotidiennes ou quitté leur couchette au milieu de leur sommeil pour répondre aux questions d’élèves d’une école primaire au Canada.

« En fait, nous nous levions au milieu de la nuit pendant notre mission pour participer à des vidéoconférences avec des élèves de la quatrième à la sixième année de quatre écoles publiques de la ville de Calgary », a expliqué le matelot de 2e classe (Mat 2) Audrina N’Guessan, qui est manœuvrière et l’une des 20 marins environ à bord du NCSM Calgary qui ont participé au programme novateur Entre mer et terre cette année.

« Nous communiquions également avec eux par courriel et ils nous envoyaient des questions auxquelles nous répondions pendant les vidéoconférences. Nous leur avons envoyé des images et des vidéos du navire. C’est une façon pour les enfants de découvrir ce que fait la Marine », a‑t‑elle précisé.

Le programme a été lancé au cours de l’année scolaire 2019‑2020 dans le cadre d’une collaboration entre la MRC, le Conseil scolaire de Calgary et d’autres intervenants, dans le but de donner aux enfants une occasion unique de découvrir ce que fait la Marine, tout en favorisant les bonnes relations entre le NCSM Calgary et sa ville éponyme. L’unité de la Réserve navale NCSM Tecumseh, basée à Calgary, y a participé également. Le programme, qui a connu un franc succès dès sa première année, s’est poursuivi en 2020‑2021 et le service Internet par satellite à bord du navire en a assuré la continuité pendant le déploiement.

Des plongeurs de la marine soulèvent de vieilles munitions

MDN

Des plongeurs de la marine soulèvent de vieilles munitions d’épaves de cargos de la Seconde Guerre mondiale.

Enlèvement des explosifs des épaves de Terre Neuve-et-Labrador

Sous les eaux bleues glacées au large de l’île Bell, à Terre‑Neuve-et-Labrador, se trouvent des vestiges de l’histoire de la Marine – quatre navires coulés de l’époque de la Seconde Guerre mondiale.

C’est un lieu très prisé par les plongeurs amateurs, mais puisque des navires de guerre coulés s’y trouvent, il existe des dangers liés à la présence de pièces d’artillerie et de munitions non explosées, comme pour tout navire de guerre coulé.

Cet été, une équipe de plongeurs-démineurs des unités de plongée de la Flotte du Pacifique et de l’Atlantique ainsi que des plongeurs de combat du 4e Régiment d’appui du génie de combat ont travaillé pendant trois semaines au dégagement complet de ces éléments, lequel a commencé en 2019.

Le site des épaves étant dégagé des dangers, le gouvernement du Canada pourra alors le déclarer comme un lieu historique national.

Les vestiges coulés sont les navires de charge « Steam Ship » Saganaga, Lord Strathcona, Rose Castle et PLM 27. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ils étaient équipés d’armes et d’explosifs pour se protéger des attaques des sous-marins allemands au cours de la bataille de l’Atlantique. Dans le cadre de l’effort de guerre, ils avaient pour mission de transporter du minerai de fer de la mine de l’île Bell jusqu’aux aciéries de la Nouvelle-Écosse. Plus de 60 marins ont perdu la vie lorsque les Allemands ont coulé les navires.

Un morse perché sur une grande plaque de glace.

MDN

Un morse perché sur une grande plaque de glace.

Les marins du Harry DeWolf rencontrent des espèces sauvages dans l’Arctique canadien

Au cours de leur récente traversée de l’Arctique, les marins du NCSM Harry DeWolf ont vu bien plus que des icebergs et un ciel immense. Leurs rencontres avec des espèces sauvages propres à la région ont été un moment fort de cette partie de leur tournée de l’Amérique du Nord.

L’une des observations remarquables a été effectuée par des marins envoyés à bord du canot de sauvetage polyvalent du NCSM Harry DeWolf pour photographier un iceberg particulièrement grand. Au début, ils n’ont vu rien d’autre qu’un point étrange à l’horizon.

« Nous nous sommes lentement rapprochés de ce point brun et noir à l’horizon, qui se distinguait tout simplement de son environnement », a déclaré le major (Maj) Lili Zhang, médecin militaire et marin à bord du navire. « Nous nous sommes tenus à une bonne distance, il était cependant impossible de se tromper : un morse solitaire était perché sur une grande plaque de glace. »

Grâce à l’enseigne de vaisseau de 1re classe (ens 1) Karen Winzowski, qui a donné à l’équipage son propre exemplaire du manuel de campagne sur les espèces sauvages de l’Arctique, les membres de l’équipage se sont documentés sur les espèces sauvages de l’Arctique qu’ils ont rencontrées.

Au cours de la traversée du légendaire passage du Nord-Ouest du Canada dans le cadre de l’opération Nanook 2021, chaque membre de l’équipage du NCSM Harry DeWolf a eu sa propre histoire à raconter sur les espèces sauvages qu’il a observées.

Rapports spéciaux

Modifications aux directives sur la rémunération et les avantages sociaux du Chapitre 211 - Prestations de service pour les militaires blessés et malades

Afin de mieux répondre aux besoins des membres malades et blessés des Forces armées canadiennes (FAC), des changements ont été approuvés concernant les directives sur la rémunération et les avantages sociaux (DRAS) énoncées au chapitre 211.

Les prestations pour soins auxiliaires (DRAS 211.04), les prestations pour aidants (DRAS 211.05) et le Programme amélioré d’éducation des conjoints militaires (DRAS 211.06) sont maintenant disponibles pour tous les membres malades et blessés, peu importe où ils ont été blessés pendant leur service, à la suite d’une évaluation par un médecin militaire des FAC ou un médecin civil autorisé.

Des modifications au processus de remboursement de la prestation pour aide à domicile (DRAS 211.03) sont également en cours.

Pour obtenir de plus amples renseignements, lisez l’article complet dans La Feuille d’érable.

Une nouvelle politique sur les congés pour raisons personnelles ou familiales soutient les familles

Dans le but de réduire le stress personnel et familial des membres des FAC dans des situations de vie difficiles, de nouvelles sous‑catégories de permissions et de congés pour raisons personnelles ont été introduites dans le chapitre 7 du Manuel sur les politiques régissant les congés des Forces canadiennes (MPRCFC).

De plus, deux nouvelles sous‑catégories de congés de courte durée ont été introduites au chapitre 9 du MPRCFC.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les modifications apportées à la politique sur les congés, lisez l’article complet dans La Feuille d’érable.

N’oubliez pas que si vous vivez une situation personnelle difficile, vous pouvez parler à votre chaîne de commandement ou demander des conseils confidentiels dans le cadre du Programme d’aide aux membres des Forces canadiennes.

Pleins feux sur les marins

M 2 Jacob Russell

MDN

M 2 Jacob Russell

Nous vous présentons le maître de 2e classe (M 2) Jacob Russell. Le M 2 Russell est un technicien en génie des armes – Sonar et il a été sélectionné dans le cadre du Programme des sentinelles du jour du Souvenir de cette année.

« J’ai été vraiment surpris lorsque mon capitaine d’armes m’a annoncé que j’avais été sélectionné pour participer au Programme des sentinelles du jour du Souvenir. J’assiste aux cérémonies du jour du Souvenir depuis que je suis tout petit, et c’est un privilège de pouvoir honorer ceux qui ont fait le sacrifice ultime ».

PM 1 Peggy Bradford

MDN

PM 1 Peggy Bradford

Nous vous présentons le premier maître de 1re classe (PM 1) Peggy Bradford, conseillère au Service de soutien de la Réserve navale affectée au NCSM Scotian. Quand elle s’est enrôlée dans la Réserve navale en 1981, elle ignorait complètement qu’elle avait trouvé une carrière à vie. Elle n’était alors qu’une élève de 11e année ravie d’avoir décroché un excellent emploi d’été.

« Depuis le début, j’ai adoré mon travail, et je l’apprécie toujours », déclare le PM 1 Bradford.

« La vie militaire permet de faire ressortir des compétences dont on ne soupçonnait même pas l’existence. Vous apprenez tellement de choses et de nombreuses possibilités de diriger vous sont offertes. À mon avis, c’est une carrière formidable. »

##MCECOPY##L’écusson commémoratif conçu par le matelot-chef Gauthier en l’honneur du 20e anniversaire.

MDN

L’écusson commémoratif conçu par le matelot-chef Gauthier en l’honneur du 20e anniversaire des sous-marins de la classe Victoria.

Nous vous présentons le matelot-chef (Matc) Allan Gauthier. Lorsqu’il n’occupe pas son poste de technicien – Génie des armes à bord du sous-marin canadien de Sa Majesté (NCSM) Victoria, il est dans son studio, un crayon ou un pinceau à la main.

«Avant même que la pandémie ne commence, tout ce qui était diffusé aux nouvelles semblait négatif et il y avait tant de gens qui tenaient des propos haineux », a déclaré le matelot-chef Gauthier.

« La seule chose que je peux contrôler dans ma vie est mon œuvre et la pandémie m’a donné l’occasion de me recentrer sur moi-même et de prendre le temps de faire ce que j’aime. »

Côté social

Les vidéos du mois

Les photos du mois