Actualité de votre marine - août 2020

Your Navy Today banner

« Actualité de votre Marine » est un bulletin mensuel qui comprend des articles sur les opérations en cours de la Marine royale canadienne, sur nos marins et les héros de la Marine, sur les équipements et les technologies récents, ainsi que les meilleures photos et vidéos. Cliquez ici pour vous abonner à notre liste de diffusion électronique.


Le point sur les opérations

NCSM Regina

MDN

Le NCSM Regina, deuxième navire à partir de l’avant, navigue en formation durant RIMPAC 2020.

Les NCSM Regina et Winnipeg représentent le Canada à RIMPAC 2020

Les navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Regina et Winnipeg ont participé à l’exercice Rim of the Pacific (RIMPAC) 2020 du 17 au 31 août dans la région des îles d’Hawaii. Cet exercice bisannuel est conçu pour favoriser les relations de coopération entre les participants et est généralement le plus grand exercice annuel international de guerre maritime au monde. Le Canada est l’un des trois seuls pays qui a participé à chaque édition depuis le début de l’exercice en 1971.

La portée de l’exercice a été réduite cette année en réaction à la menace posée par la COVID-19. Afin d’atténuer ces risques, chacun des navires a formé sa propre « bulle » pour éviter les contacts avec les membres des autres pays participants.

Au cours de l’exercice, les NCSM Regina et Winnipeg, et leurs hélicoptères Cyclone embarqués, ont participé à des exercices de renforcement des capacités, y compris des scénarios multinationaux de guerre anti-sous-marine, des opérations d’interception maritime et des exercices de tir réel.

Dix pays, 22 navires, un sous-marin et plus de 5 300 membres de personnel ont participé à cette activité.

Après avoir terminé sa participation à RIMPAC, le NCSM Winnipeg a été déployé dans le cadre de l’opération PROJECTION Asie-Pacifique, qui démontre l’engagement continu du Canada envers la paix mondiale et montre comment la Marine royale canadienne (MRC) est prête à défendre les intérêts du Canada dans la région. Le NCSM Regina a commencé son voyage vers Esquimalt, en Colombie-Britannique.

L’équipe d’arraisonnement des navires du NCSM Toronto

MDN

Des membres de l’équipe d’arraisonnement des navires du NCSM Toronto s’exercent à manier des armes légères avec le 2e Bataillon du Royal Canadian Regiment en Lettonie.

Le NCSM Toronto est déployé avec le 1er Groupe de la Force navale permanente de l’OTAN dans le cadre de l’opération REASSURANCE

Le NCSM Toronto est déployé dans la région baltique de l’Europe du Nord avec le 1er Groupe de la Force navale permanente de l’OTAN dans le cadre de l’Op REASSURANCE. Le navire et son hélicoptère Cyclone embarqué ont effectué des patrouilles de sécurité maritime pour appuyer les mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN dans la région.

Le NCSM Toronto et le navire de la République portugaise Corte-Real ont effectué une visite portuaire à Riga, en Lettonie, et ont accueilli l’ambassadeur du Canada en Lettonie, en Estonie et en Lituanie, Kevin Rex, ainsi que des membres de la Force opérationnelle en Lettonie, le groupement tactique de la présence avancée renforcée de l’OTAN.

La visite portuaire a permis aux soldats de l’OTAN de visiter le NCSM Toronto et de mieux comprendre la façon dont leurs collègues maritimes effectuent leurs activités. De plus, les membres de l’équipe d’arraisonnement des navires du NCSM Toronto ont pu s’entraîner avec les membres du 2e Bataillon du Royal Canadian Regiment à leurs champs de tir pour armes légères.

Membres de la MRC

MDN

Des membres de la MRC effectuent des exercices d’arraisonnement pendant l’opération NANOOK-TUUGAALIK 2020.

Les NCSM Ville de Québec et Glace Bay et le NM Asterix participent à l’opération Nanook-TUUGAALIK 2020

Les NCSM Ville de Québec et Glace Bay et le NM Asterix étaient dans la région arctique et participaient à l’opération NANOOK-TUUGAALIK 2020 en août.

Les navires et les équipages ont effectué des essais en mer, des exercices en hélicoptère et des scénarios d’arraisonnement avec le Navire danois de Sa Majesté Triton, le garde-côte de la Garde côtière américaine Tahoma et le navire américain USS Thomas Hudner. Les navires ont également traversé le cercle arctique et ont effectué la traditionnelle cérémonie du passage de la ligne le 17 août.

Cette opération visant à affirmer la souveraineté du Canada dans ses régions les plus au nord a lieu chaque année et les gouvernements autochtones, fédéral, provinciaux et territoriaux, ainsi que des partenaires du Nord, y participent.

HMCS Whitehorse

MDN

Le NCSM Whitehorse remorque un voilier dans une mer agitée jusqu’à Winter Harbour (C.-B.) après avoir reçu un signal de détresse le 16 août.

Le NCSM Whitehorse sauve deux marins en haute mer au large de l’île de Vancouver

Le 16 août, un appel de détresse a été lancé par un voilier de onze mètres pris dans une tempête dans les eaux de la région nord-ouest au large de l’île de Vancouver.

Le NCSM Whitehorse, un navire de défense côtière, effectuait un déploiement planifié de recherche et de sauvetage dans les eaux du Nord de l’île et a pu venir en aide au bateau en détresse.

Le Whitehorse a réussi à attacher des câbles au mât du voilier et, en quatre heures, a remorqué le bateau dans les eaux déchaînées jusqu’à l’environnement sécuritaire de Winter Harbour.

Deux fois par an, les navires de la MRC participent à des déploiements de recherche et de sauvetage dans les eaux au large de l’île de Vancouver, accompagnés d’un agent de liaison de la Garde côtière.

Bataille de l’Atlantique

Mat 2 Harrison

MDN

Portrait en studio du Mat 2 Harrison pris au NCSM Cornwallis en 1944.

Héros de la bataille de l’Atlantique : matelot de 2e classe William Thomas Harrison

Mon grand-père, qui est décédé à l’été 2011, a servi dans la Réserve de volontaires de la Marine royale du Canada (RVMRC) vers la fin de la Seconde Guerre mondiale.

William Thomas Harrison, originaire d’Halifax, s’est enrôlé dans la RVMRC le 14 juin 1944, lorsqu’il avait 19 ans. Il était opérateur d’appareils ASDIC (détecteur de sous-marin) à bord du Navire canadien de Sa Majesté Georgian (J144), un dragueur de mines de la classe Bangor. Les appareils ASDIC étaient des précurseurs des sonars.

En vedette dans ce numéro

Lt Robert Hampton Gray

MDN

Lieutenant (Lt) Robert Hampton Gray

Le sixième navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique portera le nom du héros naval canadien Robert Hampton Gray

Le sixième navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique (NPEA) de la Marine royale canadienne sera baptisé en l’honneur du lieutenant (Lt) Robert Hampton Gray, un héros naval canadien de la Seconde Guerre mondiale.

Le Lt Gray s’enrôle dans la Réserve de volontaires de la Marine royale du Canada en 1940 et sert comme pilote dans l’aéronavale de la Marine royale britannique. Avec le 1841e Escadron, il se joint à l’équipage du Navire de Sa Majesté (HMS) Formidable, pour participer à la guerre dans le Pacifique dans le cadre de l’opération ICEBERG, l’invasion d’Okinawa, au Japon, en avril 1945.

Le Lt Gray a reçu la Croix de Victoria à titre posthume, pour son courage et sa détermination dans l’exécution d’assauts aériens ambitieux sur le destroyer Amakusa, un navire de la Marine impériale japonaise.

Les noms des six NPEA de la classe Harry DeWolf rendent hommage à des personnalités navales canadiennes qui ont servi le Canada avec la plus haute distinction. Pour la toute première fois de son histoire datant de 110 ans, la MRC a nommé une classe de navires en l’honneur d’éminents Canadiens de la Marine, honorant fièrement leur leadership, leurs réalisations et leur héroïsme tout en servant les intérêts canadiens en mer. Les cinq autres NPEA se nomment Harry DeWolf, Margaret Brooke, Max Bernays, William Hall et Frédérick Rolette.

Prisonniers de guerre canadiens et britanniques

MDN

Des prisonniers de guerre canadiens et britanniques libérés à Hong Kong par l’équipe d’arraisonnement des navires du NCSM Prince Rupert, août 1945.

La Marine royale canadienne souligne le 75e anniversaire de la victoire dans le Pacifique

Le 15 août 1945, de grandes foules se sont rassemblées à divers endroits au Canada pour célébrer la fin de la Seconde Guerre mondiale. La journée de la victoire dans le Pacifique a été déclarée et a mis un terme à plus de six longues années de combat à l’échelle mondiale.

Des semaines plus tôt, pendant que des millions de gens célébraient la Victoire en Europe, le Canada se prépare à participer au dernier élan visant à mettre fin au conflit dans le Pacifique, grâce à d’importantes contributions de la Marine royale du Canada (MRC). Près de 80 000 Canadiens se portent alors volontaires pour se joindre aux forces dans le Pacifique, dont 60 navires manœuvrés par 13 500 hommes.

Parmi les efforts dignes de mention, il y a le service du capitaine de corvette (Capc) William Lore, le premier officier canadien d’origine chinoise de la MRC et le premier officier d’origine chinoise à servir dans une force navale royale du Commonwealth britannique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le Capc Lore sert en Angleterre, au Sri Lanka et au Myanmar, et il aide à libérer les prisonniers de guerre canadiens à Hong Kong. Le Capc Lore est le premier officier des Alliés à mettre le pied à Hong Kong depuis le début de l’occupation en 1941.

Rapports spéciaux

MRC

MDN

Des membres des grades subalternes de la MRC sont au garde-à-vous.

Résultats du sondage sur l’initiative de changement des grades de la MRC et décision concernant le changement des désignations des grades

Nous avons les résultats! Bien des personnes ont participé au sondage visant à obtenir des conseils concernant le changement de désignation des grades des marins subalternes. Environ 18 000 réponses ont été fournies, provenant en grande majorité des titulaires de grades subalternes qui seront les plus touchés par ce changement.

Au-delà des conseils fournis par les participants, il était impressionnant de voir les conversations informelles dans les aires de travail, les bureaux, les ateliers, les logements, les mess et en ligne sur notre culture, son avenir et qui nous sommes en tant que service.

Les résultats indiquent que l’initiative de changement des grades est largement considérée comme attendue depuis longtemps, nécessaire et accueillie favorablement. Après avoir examiné toutes les réponses, le commandant de la Marine royale canadienne, le vice-amiral Art McDonald, est incroyablement heureux et ravi d’annoncer que les grades de matelots en anglais seront connus sous le nom de sailor 3rd class (anciennement ordinary seaman), sailor 2nd class (anciennement able seaman), sailor 1st class (anciennement leading seaman) et master sailor (anciennement master seaman).

Tous seront appelés « matelots », à l’exception de « matelot-chef », qui mérite le titre complet de « matelot-chef » dans les conversations de routine, à moins qu’une formalité ou un besoin de spécificité n’exige un titre plus complet.

Ces nouvelles désignations de grade sont entrées en vigueur à la publication d’un CANFORGEN le vendredi 4 septembre. À ce moment-ci, comme nous avons commencé à faire référence aux camarades de bord en utilisant les nouvelles désignations de grade, nous avons pris une mesure de plus pour créer un lieu de travail plus inclusif qui représente de manière appropriée nos valeurs en tant que Marine, Force et pays.

Pleins feux sur les marins

M 2 Scott Peasley

MDN

Mat 2 Scott Peasley

Voici le matelot de 2e classe (Mat 2) Scott Peasley. Il est l’un des marins de la MRC sélectionnés pour participer au Programme national des sentinelles en 2020. Dans le cadre de ce programme, des membres des FAC montent la garde à la Tombe du Soldat inconnu, située devant le Monument commémoratif de guerre du Canada à Ottawa.

« Le Programme des sentinelles est très important pour moi, car c’est un honneur de se souvenir d’une manière si particulière des soldats canadiens tombés au combat », a déclaré le Mat 2 Peasley.

Côté social

Les vidéos du mois

Les photos du mois

Annonces spéciales

Isabelle Turner

MDN

Isabelle Turner et ses amis posent en respectant la distanciation sociale avant l'une de leurs randonnées pour la quatrième édition annuelle du Défi-vélo de la Marine.

La Marine royale canadienne conclut son quatrième Défi-vélo de la Marine annuel!

La Marine royale canadienne a terminé sa quatrième édition annuelle du Défi-vélo de la Marine le 30 août 2020 après avoir adopté un format virtuel en raison de la pandémie de coronavirus en cours. Plus de 2 750 cyclistes de tous âges de partout au pays ont participé au Défi de la bataille de l’Atlantique, une activité virtuelle gratuite qui s’est déroulée pendant les mois d’été.

En l’honneur des 25 000 voyages effectués par les forces navales et la marine marchande du Canada pendant la Seconde Guerre mondiale lors de la bataille de l’Atlantique il y a 75 ans, cette activité gratuite a encouragé les participants à contribuer à l’objectif de 25 000 randonnées à vélo du 13 juin au 30 août. Ensemble, les participants ont effectué un total de 26 270 randonnées à vélo tout en recueillant 59 266 $ pour Appuyons nos troupes et la Caisse de bienfaisance de la Marine royale canadienne (en anglais seulement).

Félicitations et merci à tous ceux qui ont participé. Bravo Zulu pour votre bon travail.