Actualité de votre marine - juillet 2020

Actualité de votre marine

« Actualité de votre Marine » est un bulletin mensuel qui comprend des articles sur les opérations en cours de la Marine royale canadienne, sur nos marins et les héros de la Marine, sur les équipements et les technologies récents, ainsi que les meilleures photos et vidéos. Cliquez ici pour vous abonner à notre liste de diffusion électronique..


Le point sur les opérations

NCSM Fredericton

MDN

Le NCSM Fredericton effectue un dernier défilé à la fin de DYNAMIC MONGOOSE 2020.

Le NCSM Fredericton revient au pays après un déploiement de six mois dans le cadre de l’Op REASSURANCE

Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Fredericton est revenu le 28 juillet dernier, et a été accueilli de façon virtuelle, après avoir terminé sa rotation de six mois à l’étranger dans le cadre de l’Op REASSURANCE.

Le NCSM Fredericton a commencé son déploiement en tant que membre du 2e Groupe maritime permanent OTAN (SNMG2), qui appuie les mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN dans la région de la Méditerranée en effectuant des patrouilles de sécurité et en participant à des engagements réalisés en coopération tels que DYNAMIC MANTA 20 visant à améliorer l’interopérabilité avec les alliés et à accroître les compétences en matière de lutte anti-sous-marine et antinavire.

Le 16 mai, le Fredericton a quitté le SNMG2 pour rejoindre le SNMG1 et participer à BALTOPS 2020 du 7 au 16 juin. BALTOPS 2020 a réuni les alliés de l’OTAN et les pays partenaires pour participer à des entraînements axés sur la défense aérienne, la lutte anti-sous-marine, l’interdiction maritime et les opérations de lutte contre les mines. Puis, au large de la côte de l’Islande, le Fredericton a participé à DYNAMIC MONGOOSE 2020, un entraînement portant sur la lutte anti-sous-marine et antinavire et visant à améliorer l’interopérabilité au sein des forces de l’OTAN.

Le déploiement du Fredericton a été particulièrement impressionnant compte tenu des importantes précautions requises pour la prévention de la COVID-19, et de la résilience dont il a fait preuve dans la réalisation de sa mission après la perte tragique de six camarades de bord dans l’écrasement de son hélicoptère Cyclone, qui avait l’indicatif d’appel Stalker 22. Nous n’oublierons pas le caporal-chef Matthew Cousins, l’enseigne de vaisseau de 1re classe Abbigail Cowbrough, le capitaine Kevin Hagen, le capitaine Brenden Ian MacDonald, le capitaine Maxime Miron-Morin et l’enseigne de vaisseau de 1re classe Matthew Pyke.

Dans le cadre d’une vague de soutien, des messages virtuels de bienvenue ont été envoyés sur les médias sociaux dans tout le Canada pour saluer les marins lors de leur retour à Halifax.

NCSM Toronto

MDN

Des amis et membres des familles brandissent des drapeaux du Canada lorsque le NCSM Toronto quitte le port d’Halifax.

Départ du NCSM Toronto pour une rotation de six mois dans le cadre de l’Op REASSURANCE

Le NCSM Toronto a quitté Halifax le 25 juillet pour commencer sa rotation de six mois à l’étranger dans le cadre de l’Op REASSURANCE. En raison des précautions et des restrictions dues à la COVID-19, une cérémonie de départ « virtuelle » a eu lieu, et le navire a effectué un défilé depuis le bassin de Bedford et le long du secteur riverain d’Halifax, ce qui a donné aux amis et aux familles l’occasion de dire au revoir à leurs proches.

Le déploiement du Toronto fait partie d’une série d’activités entreprises par les Forces armées canadiennes pour soutenir les mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN en Europe centrale et Europe de l’Est. Le Canada a déployé une frégate de la classe Halifax en rotation permanente depuis 2014 afin d’effectuer des entraînements d’interopérabilité et des tâches opérationnelles, y compris la surveillance et le contrôle.

Il s’agit du troisième déploiement du NCSM Toronto dans le cadre de l’Op REASSURANCE.

NCSM Harry DeWolf

MDN

Le futur NCSM Harry DeWolf lors d’essais en mer le 10 juillet.

Une étape importante de la Stratégie nationale de construction navale est franchie lors de la livraison du premier navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique à la MRC

Le NCSM Harry DeWolf a fait l’objet d’essais en mer en juillet en vue de franchir une étape importante de la Stratégie nationale de construction navale, à savoir la livraison du premier des six navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique le 31 juillet.

Les navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique offriront à la Marine royale canadienne (MRC) et aux Forces armées canadiennes une plus grande souplesse pour la réalisation des opérations de présence et de surveillance dans les eaux canadiennes, y compris dans l’Arctique, et augmenteront la capacité de la MRC de fournir une aide humanitaire et d’assurer des interventions d’urgence ou des secours en cas de catastrophe à l’échelle nationale et internationale.

NCSM Regina

MDN

Le NCSM Regina quitte le port d'Esquimalt le 31 juillet pour RIMPAC 2020.

Les NCSM Winnipeg et Regina partent pour RIMPAC 2020

Les NCSM Regina et Winnipeg ont quitté le port d’Esquimalt le 31 juillet et le 2 août respectivement pour entamer leur voyage vers la côte hawaïenne. Ces navires, avec un détachement aérien de Cyclone embarqué, seront les représentants du Canada cette année à RIMPAC 2020, car le plus grand exercice international et multi-armées a été restructuré en raison des préoccupations de santé et de sécurité posées par la COVID-19. L’exercice devrait se dérouler du 17 au 31 août.

L’Asie-Pacifique est une région qui revêt une importance croissante pour le Canada en ce qui a trait à la prospérité et à la sécurité. La participation du Canada à l’exercice RIMPAC est un excellent exemple de l’engagement de longue date des Forces armées canadiennes envers la paix et la stabilité dans cette région.

Bataille de l’Atlantique

Mat 3 Fraser McKee

MDN

Le Mat 3 Fraser McKee avec des membres de sa famille.

Héros de la bataille de l’Atlantique : le matelot de 3e classe Fraser McKee

J’ai effectué un trajet à bord d’un destroyer entre Halifax à Cornwallis (N.-É.) lors d’une tempête en février. Je pensais que tout était perdu lorsque l’alarme a été déclenchée par un court-circuit. J’ai pensé : « Nous allons sans doute tous nous noyer, mais c’est un risque à prendre. Ma pauvre mère, mon père qui passe quatre ans au combat en Italie et moi qui me noie en mer! »

En vedette dans ce numéro

Capv Seana Routledge

MDN

Le Capv Seana Routledge devient le premier officier de marine - service technique de sexe féminin à atteindre le grade de capitaine de vaisseau.

Un officier de marine – service technique entrevoit un avenir brillant pour les femmes dans des rôles de STIM

La première femme à atteindre le grade de capitaine de vaisseau (Capv) en sa qualité d’officier de marine – service technique dans la Marine royale canadienne (MRC) entrevoit un brillant avenir pour celles qui se lanceront dans une carrière militaire en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STIM).

« La technologie évolue constamment, et présentera sans cesse des possibilités aux membres des domaines STIM pendant encore des années, particulièrement dans le secteur de la construction navale et du soutien en service », a déclaré le Capv Seana Routledge, directrice de projet adjointe – Transition au Bureau de gestion du projet du Navire de combat de surface canadien.

« Nous avons besoin d’innovateurs dans notre marche vers l’avenir et les membres des domaines STIM ont un rôle à jouer dans la MRC. »

Le Capv Routledge croit qu’il est possible d’apporter des solutions robustes lorsqu’un groupe diversifié se rassemble pour collaborer à la résolution de problèmes.

Système d’entraînement naval

MDN

Des marins de la MRC participant au Système d’entraînement naval pendant la phase 1 du plan de réouverture en quatre phases.

Reprise de l’entraînement de la Marine dans le cadre d’un plan en quatre phases

L’entraînement des militaires a commencé avec une réouverture progressive et par étapes des installations dans tout le pays.

La Marine royale canadienne (MRC), par l’entremise du Groupe du personnel et de l’instruction de la Marine (GPIM), a réactivé son Système d’entraînement naval dans le cadre de la première des quatre phases d’un plan de reprise fondé sur des conditions, conformément aux directives de santé publique. 

« La reprise de l’entraînement de la Marine repose sur un ensemble de conditions préalables délibérément sélectionnées et approuvées qui mettent l’accent sur la protection de la santé des membres de l’Équipe de la Défense et des employés civils », a déclaré le capitaine de vaisseau (Capv) Jason Boyd, commandant du GPIM. 

Le plan de réouverture en quatre phases a été annoncé à la suite des directives du chef d’état-major de la défense le 1er juin. Il a été élaboré selon les paramètres d’un environnement opérationnel où persiste la COVID-19, et il est associé au mandat du système d’entraînement en vue de soutenir la préparation et la mise sur pied de la flotte de la MRC.

Rapports spéciaux

équipe d’évacuation

MDN

Les membres de l’équipe d’évacuation des blessés à bord du NCSM Whitehorse effectuent une formation en RCR en cas d’urgence.

Vous ou l’un de vos collègues avez subi une blessure ou été malade lorsque vous étiez en service dans la Réserve navale?

De plus en plus de réservistes navals remplissent des rôles importants, tant au pays qu’à l’étranger, pour de l’instruction ou des exercices. Bien que les blessures soient peu fréquentes, elles peuvent survenir, et il y en a. En raison d’une accélération du rythme des opérations, la Réserve navale (RESNAV) observe désormais une augmentation du nombre de personnes qui se blessent en service.

De plus, la RESNAV constate une augmentation des rapports reçus signalant que des réservistes navals ont du mal à recevoir des traitements post-traumatiques à la suite d’une période en service de classe B ou C. Les militaires qui retournent en service de classe A — ou à la vie civile — et qui ont besoin d’un suivi médical peuvent faire face à des difficultés en raison du changement de leur catégorie de service, passant de temps plein à temps partiel. L’article suivant vous permettra de mieux comprendre certaines des difficultés courantes que rencontrent les réservistes cherchant à obtenir des soins médicaux.

Pleins feux sur les marins

Matc Robert Weston

MDN

Le Matc Robert Weston reçoit son certificat de Marin du trimestre de la part du Cmdre Richard Feltham (à gauche), commandant de la FLTCANANT, et du premier maître de la Flotte, le PM 1 Darcy Burd.

Voici le matelot-chef Robert Weston. Il a été le Marin du trimestre des Forces maritimes de l’Atlantique pour tout son travail et son dévouement à titre d’administrateur des systèmes d’information à bord du NCSM St. John’s durant la période d’incertitude après le début de la pandémie de COVID-19.

Mat 1 Cindy Veilleux

MDN

Mat 1 Cindy Veilleux

Voici le matelot de 1re classe Cindy Veilleux. Durant l’année qui vient de s’écouler, elle a voyagé avec un chandail des Flames de Calgary soigneusement plié dans son sac marin en mémoire de son ami et frère d’armes, le soldat Steven Marshall.

Côté social

Les vidéos du mois

Les photos du mois

Annonces spéciales

Dernière chance de participer au défi de la bataille de l’Atlantique de cette année!

Il est encore temps de s’inscrire et de participer au Défi-vélo de la Marine : Défi de la bataille de l’Atlantique de cette année. Jusqu’au 30 août, les participants sont invités à s’inscrire et à participer à ce défi virtuel GRATUIT.

Avec environ 15 000 randonnées enregistrées jusqu’à présent, notre objectif de 25 000 randonnées à la fin du défi est atteignable. Ne manquez pas l’occasion de participer à cette activité caritative amusante, qui permet de recueillir des fonds pour la Caisse de bienfaisance de la Marine royale canadienne et Appuyons nos troupes. Ensemble, nous ferons des vagues, ensemble, nous ferons du vélo!

L’inscription à ce défi est gratuite et peut être effectuée sur notre site Web.