Navires de soutien interarmées

Les navires de soutien interarmées de la classe Queenston (NSI) sont essentiels à la réussite des missions que les Forces armées canadiennes (FAC) mènent au pays et à l’étranger, comme l’indique la stratégie de défense Le Canada d’abord. Ces navires constituent en effet une ressource vitale et stratégique pour le pays, car ils augmentent le rayon d’action et l’autonomie des groupes opérationnels navals en leur permettant de rester en mer durant de longues périodes sans avoir à faire escale pour se ravitailler.

Les NSI remplaceront les pétroliers ravitailleurs d’escadre de la Marine. Les nouveaux navires permettront de répondre aux principaux besoins de ravitaillement, fourniront une capacité limitée de transport et appuieront les opérations terrestres. Ils seront parmi les premiers navires de la Marine à être construits par l’un des chantiers navals canadiens qui sera sélectionné par voie d’appel d’offres dans le cadre de la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale.

Les noms des navires de la classe Queenston sont :

  • NCSM Queenston
  • NCSM Châteauguay

Capacités du navire

Le projet des NSI consiste à acquérir deux navires avec option d’un troisième possédant, entre autres, les capacités suivantes :

  • Soutien en mer des groupes opérationnels navals : Le terme soutien en mer désigne le transfert de liquides et d’articles entre des navires en mer. Le soutien en mer comprend aussi l’utilisation et la maintenance d’hélicoptères et la mise en place d’installations de soins médicaux et dentaires destinées au groupe opérationnel.
  • Capacité limitée de transport maritime : Afin de parer à une vaste gamme d’éventualités dans le contexte incertain de la sécurité, les navires de soutien interarmées seront en mesure de transporter à terre une cargaison de taille réduite.
  • Soutien limité aux opérations terrestres : Les NSI serviront de levier pour atteindre le maximum possible des installations à leur bord.

Les NSI permettront de remplir les fonctions principales des pétroliers ravitailleurs d’escadre actuels, à savoir, entre autres, l’approvisionnement en carburant, en munitions, en pièces de rechange, en nourriture et en eau; ils auront une installation moderne de soins médicaux et dentaires, comprenant une salle d’opération, ainsi qu’un atelier de réparation pour assurer le fonctionnement des hélicoptères et d’autres équipements; enfin, ils auront une capacité d’autodéfense élémentaire.

Construction

Le 12 janvier 2012, le premier ministre Stephen Harper a annoncé des ententes entre le gouvernement du Canada et les entreprises Irving Shipbuilding Inc. et Vancouver Shipyards Co. Ltd. Ces ententes tracent la voie vers la construction des flottes canadiennes de combat et d’autres types de flottes dans le cadre de la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale.

Les ententes stratégiques de sélection des fournisseurs, appelées ententes‑cadres, conclues avec chacun des chantiers navals ont été signées. Les contrats de construction de chacun des navires seront maintenant négociés avec les chantiers concernés.

La construction du premier navire de soutien interarmées devrait débuter en 2016-2017, conformément au calendrier actuel. Cela signifie que le premier navire devrait être livré en 2019, à condition qu’il n’y ait pas d’autres retards par rapport à l’échéancier.

Le Projet de navire de soutien interarmées évalue actuellement le contrat de l’étude du concept initial. Cela permettra à Vancouver Shipyards Co. Ltd. de passer entièrement en revue la conception de navire, commerciale et éprouvée, élaborée par ThyssenKrupp Marine Systems Canada qui a été choisie en juin 2013. La négociation du contrat et les travaux de préparation du concept auront lieu en 2015-2016, afin que la conception du Navire de soutien interarmées (NSI) soit achevée en vue de la production.

Noms

Le 25 octobre 2013, l’honorable Rob Nicholson, C.P., c.r, député fédéral de Niagara Falls et ministre de la Défense nationale, a annoncé aujourd’hui les noms des nouveaux navires de soutien interarmées (NSI) de la Marine royale canadienne (MRC), qui seront construits par le chantier naval Vancouver Shipyards Co. Ltd. à Vancouver Nord, en Colombie-Britannique. Les deux NSI seront nommés Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Queenston et NCSM Châteauguay en reconnaissance des importantes batailles des hauteurs de Queenston et de Châteauguay qui ont eu lieu durant la guerre de 1812.

« Les noms reconnaissent les réalisations et les sacrifices des marins et soldats canadiens de la première heure qui se sont battus et ont perdu la vie durant ces batailles critiques de la guerre de 1812 », a déclaré le ministre Nicholson. « La guerre de 1812 est un tournant de l’histoire de notre pays qui a contribué à établir notre identité en tant que Canadiens et, en fin de compte, notre existence en tant que pays. »

« La riche histoire militaire du Canada est une source d’inspiration pour les hommes et les femmes qui servent aujourd’hui dans la Marine royale canadienne », a déclaré le vice-amiral Mark Norman, commandant de la Marine royale canadienne. « Les événements qui ont entouré la guerre de 1812 nous rappellent les sacrifices des soldats et des marins coloniaux qui se sont battus pour leur pays à un moment déterminant de l’histoire canadienne. »

Traditionnellement, une classe de navires de guerre tire son nom du premier navire de la classe qui est construit. Le NCSM Queenston sera le premier construit, et les deux NSI formeront donc la classe Queenston.