Navires de patrouille extracôtier et de l’Arctique

La construction du Harry DeWolf – chapitre 1

La construction du Harry DeWolf – chapitre 1

*NOTE : « NPEA » signifie « navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique »

[TEXTE À L’ÉCRAN]

Le NPEA 430 est mis en chantier aux Chantiers maritimes Halifax

11 mars 2016

[TEXTE À L’ÉCRAN]

Tom Tullock, Chantiers maritimes Irving

[TOM TULLOCK]

Ce que nous voyons derrière moi est le début de la ligne des panneaux plats. C’est une série de machines à souder robotisées à la fine pointe de la technologie qui sont faites en Finlande. L’idée, c’est de prendre les tôles d’acier plat qui arrivent du chantier naval de Dartmouth, puis d’effectuer différentes tâches sur elles à mesure qu’elles avancent dans la ligne des panneaux plats, jusqu’à ce qu’elles soient prêtes à former les cloisons, les ponts et les autres éléments du NPEA.

La première étape se trouve derrière moi; il s’agit d’une soudeuse unilatérale à pleine pénétration. En gros, la machine prend deux tôles d’acier plat, les joint l’une à l’autre et applique une soudure le long du point de rencontre. Cette machine peut faire en quelques minutes ce qui prendrait toute une journée à une équipe de soudeurs travaillant avec l’ancienne technologique, et il ne faut que deux personnes pour la faire fonctionner.

[TEXTE À L’ÉCRAN]

La construction du Harry DeWolf