Navires de patrouille extracôtier et de l’Arctique

Navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique

©Irving Shipbuilding Inc. 2015

Illustration d’artiste d’un navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique de la classe Harry DeWolf.

 

Les navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique, qui appartiennent à la classe HARRY DEWOLF, viendront renforcer la capacité de la MRC à affirmer la souveraineté du Canada dans les eaux arctiques et côtières canadiennes, et à soutenir les opérations internationales au besoin.

C'est la première fois en 108 ans d'histoire que la MRC donne à une classe de navire le nom d'une personnalité éminente de la Marine canadienne. Les autres navires de cette classe seront nommés en l'honneur d'autres héros illustres de la Marine royale canadienne qui ont servi leur pays avec la plus haute distinction.

Voici les noms des navires de la classe Harry DeWolf annoncés jusqu’à maintenant :

  • Harry DeWolf (NPEA* 430)
  • Margaret Brooke (NPEA* 431)
  • Max Bernays (NPEA* 432)
  • William Hall (NPEA* 433)
  • Frédérick Rolette (NPEA* 434)

* Désignation officielle de la classe de navire de la MRC

Affiliation à l'Inuit Nunangat

Les navires de la classe Harry DeWolf seront affiliés aux régions de l’Inuit Nunangat. La première affiliation entre le futur NCSM Harry DeWolf et la région de Qikiqtani, au Nunavut, a été officiellement établie en mai 2019. Les autres affiliations au sein de l'Inuit Nunangat, tout particulièrement aux régions de Kitikmeot et de Kivalliq au Nunavut, ainsi que dans les régions d'Inuvialuit, du Nunavik et du Nunatsiavut, auront lieu à mesure que chaque NEPA aura été construit et mis en service. L'affiliation d’un NCSM et de ses marins à une communauté civile est une tradition navale de longue date reconnue, et le lien ainsi établi est maintenu tout au long de la vie utile du navire. 

Les navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique pourront :

  • mener des opérations armées de présence et de surveillance dans les eaux canadiennes, y compris dans l'Arctique;
  • soutenir les Forces armées canadiennes (FAC) dans leurs opérations de souveraineté;
  • participer à une vaste gamme d'opérations internationales, comme la lutte contre la contrebande et la piraterie, et la contribution à la sécurité et à la stabilité à l’échelle internationale;
  • contribuer aux opérations d'aide humanitaire, d'intervention d'urgence et de secours en cas de catastrophe au pays et à l'étranger;
  • mener des opérations de recherche et de sauvetage (SAR) et assurer le relais des communications aux autres unités, au besoin;
  • soutenir les missions essentielles des FAC, y compris le renforcement des capacités à l'appui d'autres pays;
  • Aider les autres ministères à s'acquitter de leurs mandats respectifs en leur fournissant une vue d'ensemble des activités et des événements dans les régions où ils interviennent.

Les dimensions et les caractéristiques des navires de patrouille extracôtiers et de l'Arctique

Dimensions

Longueur : 103 mètres

Largeur : 19 mètres

Équipage (capacité) : 65

Caractéristiques

Système de navigation intégré à la passerelle

Il s'agit d'un pont intégré moderne, où l'équipage du navire peut contrôler la navigation, les machines et les systèmes de lutte contre les avaries.

Espace opérationnel polyvalent

Les NPEA offrent un espace polyvalent où la planification des opérations et l'exécution des missions seront coordonnées.

Canon BAE MK 38

Ce système de mitrailleuse Mk 38 de 25 mm  est doté d'un système de ciblage et de surveillance très précis, ainsi que du canon M242. Il peut être utilisé à l'appui des missions nationales d'application de la loi. Le système sera modifié pour assurer la protection contre les conditions environnementales dans l’Arctique.

Pont de gaillard d’avant/ pont des chaînes fermés

Le pont de gaillard d’avant et le pont des chaînes fermés protégeront les machines sur le pont avant et les espaces de travail personnels contre les conditions difficiles dans l'Arctique.

Capacité d’embarquement d’hélicoptère

Les NPEA sont dotés d'une capacité pour hélicoptères embarqués et, selon la mission, ils peuvent accueillir des petits aéronefs utilitaires aussi bien que le nouvel hélicoptère maritime CH148.

Gestion des cargaisons et des charges utiles

La poupe (arrière) du navire peut accueillir différentes charges utiles comme des conteneurs d'expédition, de l'équipement d'inspection sous-marine ou des péniches de débarquement. Le navire est également équipé d'une grue de chargement/déchargement de 20 tonnes.

Hangar à véhicules

Les conditions environnementales dans l'Arctique peuvent varier considérablement et, afin d'assurer une mobilité rapide du personnel au sol ou sur la glace, les NPEA sont dotés d'un hangar pour véhicules spécialisés tels que camionnettes, VTT, et motoneiges.

Dispositif de propulsion diesel électrique

Les NPEA seront alimentés par deux moteurs de propulsion principaux (à induction) de 4,5 mégawatts (MW) et de quatre génératrices de 3,6 mégavolts ampères (MVA).

Stabilisateurs à ailerons repliables

Les stabilisateurs à ailerons repliables peuvent être déployés pour réduire le roulis du navire pendant les opérations en haute mer et peuvent être repliés pendant les opérations sur la glace.

Embarcations de sauvetage polyvalentes

Les embarcations de sauvetage polyvalentes ont une vitesse maximale de plus de 35 nœuds (65 km/h environ) et une longueur de 8,5 mètres. Ces embarcations seront utilisées à l'appui des opérations de sauvetage, des transferts de personnel et des opérations d'arraisonnement.

Propulseurs d'étrave

Les propulseurs d'étrave augmentent la manœuvrabilité du navire et permettent d'accoster sans l'aide d'un remorqueur.