Forces maritimes du Pacifique - FMAR(P)

FMAR(P)

L’île de Vancouver est le siège d’une présence navale importante depuis les années 1840. Devant l’importance d’établir une telle présence en permanence en territoire britannique dans le Pacifique Nord, une base navale a été aménagée à Esquimalt en 1855. Cette base a été agrandie au fil des ans, la cale sèche d’Esquimalt y étant notamment construite en 1876. Celle-ci a été très importante dans le développement de l’économie locale et continue de jouer un rôle de premier plan les opérations navales.

En 1910, la Marine royale du Canada a hérité de l’arsenal de la Marine royale, à Esquimalt en Colombie-Britannique. Depuis, les Forces armées canadiennes sont devenues le troisième employeur en importance dans le Grand Victoria : elles y emploient quelque 4 000 militaires et 2 000 civils. De nos jours, la formation du Pacifique de la Marine royale du Canada porte le nom de Forces maritimes du Pacifique, ou FMAR(P). Depuis son quartier général de la Base des Forces Canadiennes Esquimalt, elle assure la sécurité maritime dans le Pacifique Nord.

Les FMAR(P) assurent la surveillance de tous les navires qui se trouvent dans leur zone de responsabilité et défendent la libre circulation sur les océans en protégeant le droit de passage inoffensif aux fins de commerce licite. Les services de sécurité maritime qu’elles offrent sont essentiels à la sécurité physique et économique du Canada en tant qu’État maritime entouré par trois océans. 

Les FMAR(P) abritent les 13 navires et les deux sous-marins de la Flotte canadienne du Pacifique. Avec l’appui de l’arsenal canadien de Sa Majesté, la Flotte du Pacifique met sur pied et exploite des forces maritimes équilibrées et polyvalentes à l’appui des opérations entreprises au pays et à l’étranger pour assurer la sécurité du Canada.

 

 Faits saillants sur les FMAR(P)

  • La Base des Forces canadiennes (BFC) Esquimalt, base navale de la côte du Pacifique du Canada, comporte 1 500 bâtiments sur 12 000 acres de terres.
  • La BFC Esquimalt injecte chaque année 600 millions de dollars dans l’économie de la collectivité locale.
  • L’Installation de maintenance de la Flotte Cape Breton emploie 1 200 ouvriers qualifiés et offre tous les services de génie, de réparation et d’entretien maritimes dont a besoin la Flotte du Pacifique.
  • L’École de la Flotte des Forces canadiennes Esquimalt emploie plus de 300 professionnels, militaires ou civils, qui offrent une instruction sur les métiers propres à la marine à l’équipe de la Défense.
  • L’Unité de plongée de la Flotte (Pacifique) offre des services de plongée en appui aux FMAR(P). Elle a été créée après la Deuxième Guerre mondiale en tant qu’unité de plongée antimines. De nous jours, elle peut être déployée n’importe où dans le monde pour mener des opérations de neutralisation d’armes sur terre, en mer ou dans les airs.