À propos de la MRC

La Marine royale canadienne (MRC) comprend environ 8 300 membres de la Force régulière et quelque 4 600 réservistes navals, et reçoit en outre le soutien de plus de 3 700 employés civils.

La mission de la Marine royale canadienne est la mise sur pied de forces maritimes polyvalentes et aptes au combat, intrinsèques aux Forces armées canadiennes, qui supportent les intérêts du Canada en matière de sécurité partout dans le monde.

La flotte de la MRC, divisée entre les côtes de l’Atlantique (à Halifax en Nouvelle-Écosse) et du Pacifique (à Esquimalt en Colombie-Britannique), compte 29 navires de guerre, sous-marins et navires de défense côtière, en plus de nombreux navires auxiliaires et de soutien.

Le Service naval du Canada a été établi en 1910 et a reçu la sanction royale en 1911. En 1923, la MRC est placée sous l’autorité du ministère de la Défense nationale puis elle est amalgamée à l’Aviation royale canadienne et à l’Armée canadienne pour former les Forces canadiennes en 1968. Après quoi, la MRC sera connue sous le nom de « Commandement maritime » jusqu’en 2011.

Le 6 août 2011, le gouvernement a renommé le commandement maritime pour qu’il porte le nom de « Marine royale canadienne ».

Fidèle à leur devise « Toujours là, toujours prêts », les marins de la MRC sont toujours prêts à défendre le Canada et à protéger ses intérêts et ses valeurs partout au pays et à l’étranger.

 Au cours de son histoire, la MRC a participé aux deux grandes guerres, à la guerre de Corée, à la première guerre du Golfe, à la guerre en Afghanistan et à de nombreuses missions de maintien de la paix de l’ONU et opérations de l’OTAN.